Workplace

Noumbiel : 5 morts dans un éboulement sur un site d’or artisanal

Au moins cinq personnes ont trouvé la mort ce samedi, dans un éboulement survenu sur un site d’or artisanal situé dans le village d’Amibiri, dans la province du Noumbiel (région du sud-ouest ).

“Nous avons été informés d’un éboulement dans le village d’Amibiri, dont le bilan provisoire est de 5 morts et au moins deux blessés”, a écrit la commune de Midebdo dont relève le site, dans un communiqué

Un orpailleur de la localité a confié à l’Agence Anadolu qu’il y avait eu quelques pluies dans la région du sud-ouest, qui pourraient être la cause de l’éboulement.

Depuis 2009, l’or est devenu le premier produit d’exportation du Burkina Faso, devançant le coton et classant le pays parmi les plus grands producteurs d’or en Afrique, à côté de l’Afrique du Sud, du Ghana et du Mali.

En 2020, le pays a produit 60 tonnes d’or, contre 50 tonnes en 2019, soit une augmentation de 20%, selon le ministère en charge des mines et des carrières.

Les sites d’exploitation artisanale d’or qui emploient près de 2 millions de personnes sont confrontés à des éboulements meurtriers à cause de l’utilisation des explosifs et les eaux de pluies.

Début mars, 11 personnes avaient été tuées dans un éboulement sur un site d’or artisanal dans la province du Bam (centre-nord), selon un bilan du ministère des Mines.

Outre les éboulements meurtriers, ces sites sont convoités par les groupes terroristes pour le financement de leurs actes, affirme un rapport de l’Observatoire économique et social du Burkina Faso, publié en septembre 2020.

Fin janvier 2021, le gouverneur du Sahel au Burkina Faso, le Colonel-major Salfo Kaboré, a annoncé, la fermeture des sites aurifères artisanaux, en raison des attaques terroristes qui persistent dans la région.

Avec l’Agence Anadolu

Workplace