Workplace

Le chef de la diplomatie américaine exhorte le Rwanda à cesser de soutenir les groupes armés en RDC

Le Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a exhorté le Président rwandais Paul Kagame, lundi, à cesser de soutenir les groupes armés dans la République démocratique du Congo (RDC) voisine, y compris les rebelles qui sont accusés de multiples violations des droits, a déclaré le Département d’Etat américain.

Workplace
Annonces
Workplace

Blinken a souligné, lors de son entretien téléphonique de dimanche avec Kagame, que “tout soutien extérieur aux groupes armés non étatiques en RDC doit cesser, y compris l’aide du Rwanda au M23”, a déclaré le porte-parole du département d’État, Ned Price, dans un communiqué.

Workplace

“Le Secrétaire d’Etat Blinken a également fait part de sa profonde inquiétude quant à l’impact des combats sur les civils congolais qui sont victimes de meurtres, qui sont blessés et contraints de quitter leur foyer”, a ajouté Ned Price.

Blinken a également condamné les discours de haine et les incitations publiques contre les communautés rwandophones – c’est-à-dire les personnes parlant le kinyarwanda, dont la plupart de l’ethnie tutsie – “rappelant les conséquences horribles et avérées de cette rhétorique dans le passé”, ajoute le communiqué, faisant vraisemblablement référence au génocide de 1994.

La République démocratique du Congo accuse le Rwanda de soutenir le groupe rebelle du Mouvement du 23 mars (M23), dont certains craignent qu’il ne parvienne à prendre Goma, la capitale du Nord-Kivu, au Congo.

Bien que le Rwanda nie ces allégations, les tensions politiques et diplomatiques entre les deux pays persistent.

Le groupe M23 a été impliqué dans un certain nombre de violations des droits, notamment l’exécution sommaire de civils, l’utilisation du viol comme arme de guerre et le recrutement d’enfants soldats.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Agence Anadolu

Workplace