Workplace

«HAJJ» 2021 : l’Arabie Saoudite travaille à préserver la santé des pèlerins

L’Arabie saoudite a annoncé dimanche son intention d’organiser le Hajj de l’année en cours, à l’aune des contrôles sanitaires et sécuritaires, afin de limiter la propagation du coronavirus.

C’est ce qui ressort d’un communiqué du ministère saoudien du Hajj et de la Omra, rapporté par l’agence de presse officielle (SPA).

« Le Royaume a l’intention d’organiser le Hajj pour l’année 1442 (selon le calendrier musulman de l’Hégire), d’une manière qui préserve la santé et la sécurité des pèlerins, conformément aux contrôles et normes sanitaires, sécuritaires et réglementaires afin d’assurer le bon déroulement de ce rituel en toute facilité », lit-on dans ledit communiqué.

La même source a indiqué que “les autorités sanitaires du Royaume continuent d’évaluer la situation et de prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver la santé des gens”, signalant que «les détails des contrôles sanitaires et sécuritaires du Hajj ainsi que les plans de leur exécution seront annoncés ultérieurement».

L’année dernière, les autorités saoudiennes ont annoncé des contrôles stricts pour un “pèlerinage limité” (réservé uniquement aux pèlerins de l’intérieur du Royaume, ne dépassant pas les 10 000 personnes). Tandis que durant les années précédentes le nombre des pèlerins locaux et étrangers dépassait les deux millions.

L’Arabie saoudite a connu récemment une augmentation importante du taux d’infection au coronavirus. Jusqu’à dimanche, le royaume a enregistré un total de 426 384 cas d’infection à la Covid-19, dont 7 072 décès, et 409 740 cas de rémission.

Agence Anadolu

Le titre est de ACTUALITE.BF

Workplace