Workplace

Guinée-Conakry : Un village placé en quarantaine après un cas mortel de la maladie de Marburg

Le village de Tèmèssadou M’boké situé dans la préfecture de Guékédou dans la région de Nzérékoré (Guinée forestière) a été placé lundi en quarantaine après la confirmation d’un cas mortel de la maladie à virus de Marburg (Mvm), a annoncé une source officielle.

« Tout le village a été placé en quarantaine. Des contacts directs ont été identifiés. Une seule personne s’est déplacée du village. Il s’agit de la veuve de la victime mais nous avons envoyé une délégation pour identifier le lieu où elle se trouve pour qu’elle accepte de rejoindre l’hôpital pour être isolée comme tous les autres », a fait savoir Nestor Koundounou, préfet de Guékédou dans une déclaration relayée par les médias.

“L’objectif est d’éviter la propagation du virus Marburg découvert dans ce village situé à 50 km du centre-ville de Guékédou”, a poursuivi Koundounou.

155 contacts ont été listés et sont suivis quotidiennement d’après une note du ministère de la Santé publiée lundi en fin d’après-midi.

Jeudi, l’agence nationale de sécurité sanitaire (Anss) avait notifié un « cas probable » de Mvm, annonçant dans la lancée l’envoi d’un échantillon à l’institut Pasteur de Dakar (Sénégal) pour une « reconfirmation ».

« L’institut Pasteur de Dakar vient de confirmer », a indiqué lundi, Sory Keïra, directeur du département communication de l’Anss, relayé par les médias.

Il s’agit pour la Guinée du tout premier cas de cette maladie virale qui avait, selon l’OMS, causé 329 morts sur 374 cas en Angola en 2005 et 128 morts sur 154 cas en RD Congo entre 1998 et 2000.

« La fièvre de Marburg a été détectée pour la première fois en 1967, lors de flambées survenues simultanément à Marburg et Francfort (Allemagne) ainsi qu’à Belgrade (Serbie)», lit-on sur le site de l’OMS à propos de cette maladie.

Agence Anadolu

Workplace