Festival Salon Musique 7 : une clôture sur des notes positives

Ouagadougou a vibré au rythme de la 7e édition du Festival Salon Musique les 13,18 et 20 janvier 2024. Le centre du Laboratoire d’innovations sociales (LABIS) a accueilli l’ultime soirée alternative de cette édition le samedi 20 janvier dernier.

Annonces

Pour Patrick Kabré, promoteur de l’évènement, a exprimé sa satisfaction au vu du succès des trois soirées. “Les activités ont été à la hauteur de nos attentes à partir du moment où nous avons pû construire des énergies endogènes, et réinventer le vivre-ensemble et la cohésion sociale.Nous esperons que la situation du pays s’améliore, afin de continuer avec ses créations à la 8e édition”, a-t-il indiqué.

Patrick Kabré

La représentation de la pièce théâtrale baptisée « Wallaii » de Thomas Combari était au programme de la clôture du festival. Ce spectacle a été créé pour la soutenance en art dramatique de ce dernier en Allemagne. Le spectacle a évolué vers des représentants dans les universités et d’autres cadres.

Thomas Combary sur scène

A travers cette pièce théâtrale, le comédien Thomas Combary a utilisé le métaphore de la douleur corporelle pour exprimer les conflits en Afrique et dans le monde entier. « Nul part au monde, on est en sécurité. On a des crises partout, la crise sanitaire, économique, humanitaire en Europe tout comme en Afrique. Le mal est partout… », a déclaré le comédien à l’issue de sa représentation.

Thomas Comy

Pour le metteur en scène, Sié Palenfo, c’est une grande fierté de pouvoir jouer cette pièce à la clôture du festival. Il a expliqué que la pièce “Walaï” ressort des questionnements qui pourrait engendrer des solution contre les crises mondiales.

À la suite de la pièce théâtrale, un concert musical assuré notamment par Patrick Kabré, a ponctué la soirée. Toujours avec le public restreint, mais dynamique.