Workplace

Examens scolaires : les candidats déplacés composent au même titre que les autres

En présence de plusieurs autorités, dont le gouverneur du Centre, le maire de la ville de Ouagadougou et celui de l’arrondissement 10 de Ouagadougou, le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas OUARO, a procédé au lancement officiel des examens du CEP, du BEPC, du CAP et du BEP, session 2021, ce mardi 22 juin. C’était au Groupe scolaire Saint Viateur, à Ouagadougou. A l’occasion, le ministre a rassuré que des dispositions sont prises pour que les candidats déplacés internes puissent composer dans des conditions normales.

Le top départ a été donné à 7h 20 mn par l’ouverture de l’enveloppe contenant l’épreuve de rédaction pour les candidats au Certificat d’Etudes Primaire (CEP), et de l’enveloppe contenant l’épreuve de dictée pour les candidats au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC).

Le ministre a ensuite encouragé les élèves et leur a souhaité bonne chance .
Après le lancement officiel, le Pr OOUARO a confié à la presse que lui et son ministère ont travaillé à ce que les examens se passent dans les meilleures conditions. Même si, a-t-il reconnu, toute œuvre humaine est imparfaite.

Selon le premier responsable de l’Education nationale, une organisation a été prévue pour les déplacés internes. Compte tenu de la question sécuritaire, ils sont inscrits dans des localités d’accueil, pour participer aux examens, dans les mêmes conditions que les autres.

Le Pr OUARO a confié que son département travaille en étroite collaboration avec les Forces de défense et de sécurité, surtout dans les zones à risque.

Workplace