« Un vieux est mort de faim dans mes mains » (Témoignage d’un déplacé de Markoye)

Depuis des mois, une vague de déplacés en provenance des villages de Wassakoré, Tin-Akoff Centre, Adjarara et Tinzalayanane, dans la commune de Tin-Akoff (province de l’Oudalan), sont arrivés à Markoye (également dans l’Oudalan), dans la Région du Sahel. Ayant tout abandonné derrière eux, ces déplacés internes manquent de tout : pas de quoi manger, pas d’habitat en cette saison plusieuse, pas d’espoir.

Nabi Bayala a joint au téléphone le représentant des déplacés, Dinkaytan Ag Anarba. Son témoignage fait froid au dos.

Suivez plutôt la vidéo!