Workplace

Santé publique : le fleuve Mouhoun intoxiqué

Depuis quelques jours, une partie des eaux du fleuve Mouhoun, le plus grand cours d’eau situé à l’ouest du Burkina Faso, sont intoxiquées par des produits chimiques occasionnant la mort de plusieurs tonnes de poissons et de bétails, a rapporté jeudi, l’Agence d’information du Burkina (AIB, officielle), citant des sources administratives locales.

Workplace
Annonces
Workplace

Les autorités ont souligné dans un communiqué que des investigations sont en cours pour détecter la provenance des produits chimiques qui ont pollué le cours d’eau. Les conclusions de l’enquêtes sont toujours attendues.

Des riverains estiment que les produits chimiques ont été drainés depuis la commune de Siby abritant un site minier artisanal où travaillent plus de 10 mille orpailleurs, selon un rapport précédent des services des eaux et forêts, cité par l’AIB.

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) qui utilise le fleuve comme source de ravitaillement en eau potable pour la ville de Boromo (150 kms à l’ouest de Ouagadougou) et d’autres localités, a immédiatement mis fin à l’exploitation.

Plusieurs tonnes de poissons morts découverts sur les bords du fleuve dans deux localités, ainsi que du bétail ont été rapportés aux autorités qui ont interpelé les populations sur un risque d’intoxication alimentaire.

Le Laboratoire national de santé publique a déjà déployé une équipe sur place, selon une source sanitaire.

Le fleuve Mouhoun, le plus long du Burkina Faso dont près de 1000km en territoire burkinabè, est confronté depuis plusieurs années à des risques de pollution avec l’explosion de l’exploitation artisanale d’or.

Les orpailleurs installés aux abords du fleuve traitent l’or à l’aide des machines et des produits chimiques et rejettent l’eau boueuse directement dans le cours d’eau.

Avec l’AIB et l’Agence Anadolu

Workplace