Workplace

Fada : le mouvement REFERENCES joue sa partition pour le retour de la paix

Le Réseau de Femmes pour la Réconciliation Nationale, la Cohésion et l’Equité Sociale (REFERENCES) a organisé un panel et une soirée culturelle le vendredi 24 septembre 2021 à Fada N’Gourma. Ce, dans le cadre d’une célébration en différé de la Journée Internationale de la Paix.

Workplace
Annonces
Workplace
Une vue des participants


La salle de conférence de la Mairie de Fada N’Gourma a servi de cadre, ce vendredi 24 septembre 2021, au Réseau de Femmes pour la Réconciliation Nationale, la Cohésion et l’Equité Sociale (REFERENCES), pour la tenue d’un panel sous le thème : « Contribution des femmes et du dialogue interculturel à la paix».


Le REFERENCES est une organisation féminine qui œuvre pour la promotion du vivre-ensemble en paix et la résilience des femmes et enfants fragilisés par la crise humanitaire que traverse le Burkina Faso.

Le panel que le Réseau a organisé a été placé sous la Présidence du ministre d’État chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, et sous le parrainage de la Ministre de la Culture, des arts et du tourisme.


La cérémonie d’ouverture du panel a été présidé par le gouverneur de la région de l’Est, Saidou Toussaint Prosper Sanou. Dans son allocution, le gouverneur a déclaré : « La femme n’a pas de rôle dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale, elle est la paix et la cohésion sociale ». Il a terminé son propos en invitant l’ensemble des participants à œuvrer pour que la femme soit moins victime des violences sous toutes ses formes.


Le ministre d’Etat en charge de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale a été représenté par son Directeur de cabinet, Dramane Ludovic Thiombiano. Celui-ci, dans son discours, a salué l’initiative du Réseau de Femmes qui participe au renforcement du vivre-ensemble.

Dramane Ludovic Thiombiano, représentant du ministre d’Etat chargé de la Réconciliation nationale

Narh Gifty Guiella, présidente du REFERENCES, a laissé entendre dans son allocution : « Ce n’est pas parce que nous sommes un réseau de femmes que nous magnifions le rôle de la femme dans la paix. Nous dirons que ce rôle est divin. » En donnant la vie, a fait observer Madame Guiella, la femme est plus soucieuse de la préserver.

Gifty Nahr Guiella, présidente du REFERENCES


Mariam Komondi est une femme déplacée de Nagré, qui a participé au panel. Elle a dit être contente de prendre part à un tel évènement dont l’objectif est de contribuer à ramener la paix dans le pays. «Grâce à des actions de cette nature, nous pourrons repartir à Nagré d’où nous sommes venus, et reprendre nos activités comme nous le souhaitons», a-t-elle confié.

Photo de famille avec les lauréats du jeu-concours


La cérémonie d’ouverture s’est terminée par une remise de prix aux lauréats d’un jeu-concours organisé par le REFERENCES.

Par ailleurs, le Réseau a entrepris une collecte de dons pour la scolarisation d’enfants affectés par la crise sécuritaire.

Herbert Naba, correspondant de ACTUALITE.BF dans la région de l’Est

Workplace