Workplace

Promotion des micros, petites et moyennes entreprises : le Premier ministre encourage les acteurs

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a patronné ce mardi 28 juin 2022 à Ouagadougou, la cérémonie de célébration de la Journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises (M-PME), placée cette année sous le thème « Contribution des PME du secteur de l’artisanat à la promotion des économies locales : opportunités, défis et perspectives ». Elle a été l’occasion pour le Gouvernement, de réaffirmer son soutien au développement de ces entreprises qui représentent 90% de notre économie, et contribuent à hauteur d’environ 40% au PIB (Produit intérieur brut).

Workplace
Annonces
Workplace
Le présidium

Pour la troisième fois, le Burkina Faso célèbre la Journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises (M-PME). Elle a lieu le 27 juin de chaque année et a été instituée depuis le 13 mars 2017, par les Nations-Unies. La cérémonie officielle de célébration de cette Journée s’est déroulée ce 28 juin à Ouagadougou, en présence du Premier ministre, Albert Ouédraogo, de plusieurs membres du Gouvernement et des acteurs du secteur des micros, petites et moyennes entreprises, venus des treize régions de notre pays.
« Je suis venu assister à cette cérémonie, pour encourager et féliciter les micros, petites et moyennes entreprises, au nom de Son Excellence Monsieur le Président du Faso, pour le dynamisme dont elles font montre », a déclaré Albert Ouédraogo, à la fin de la cérémonie.
Selon lui, les M-PME sont des acteurs importants de l’économie burkinabè. Il s’est réjoui de constater que cette année, le thème de la Journée est consacré à l’artisanat. « C’est un thème qui est d’actualité et qui va permettre de réfléchir sur la place des PME de l’artisanat dans notre économie », a-t-il noté.
Le Premier ministre a par ailleurs souligné que son Gouvernement envisage de soutenir fortement le secteur de l’artisanat, en renforçant les programmes existants, et en initiant des projets dans le sens du renforcement des capacités et du financement des acteurs de l’artisanat.
En ce qui concerne le trophée d’honneur qu’il a reçu au cours de la cérémonie, il a déclaré que c’est « une surprise très agréable pour lui ». « Dans une vie professionnelle antérieure, j’ai enseigné la création des petites et moyennes entreprises dans les universités, mais, j’ai eu également à faire des prestations de consultation pour les petites et moyennes entreprises. C’est une reconnaissance de tout ce que j’ai fait pendant toutes ces années, sur la problématique des petites et moyennes entreprises », a-t-il expliqué.
De l’avis du ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et moyennes entreprises, Abdoulaye Tall, les M-PME constituent une priorité nationale et sont placées au cœur des priorités de notre Gouvernement. Il a indiqué que la célébration de cette journée dans un contexte sécuritaire difficile, témoigne de la résilience des PME burkinabè, à l’image de notre Peuple, et de la détermination du Gouvernement, à poursuivre les chantiers du développement de notre économie nationale, à travers l’amélioration de l’accès aux mécanismes de financement public et alternatif des M-PME, l’accroissement de la productivité des revenus des micros et petites entreprises, des jeunes et des femmes. Abdoulaye Tall a rappelé que la loi d’orientation de promotion des PME, ainsi que le décret portant adoption de la Charte des PME, prévoient des avantages sur le plan de la fiscalité, de l’accès à la commande publique, de l’accès au financement et au foncier.
La marraine de la cérémonie, par ailleurs présidente de la Chambre des métiers de l’Artisanat, Germaine Compaoré, a salué les efforts consentis par le Gouvernement, pour améliorer les conditions de travail des artisans, à travers la prise de textes règlementaires favorables, mais aussi l’augmentation du volume d’activités des entreprises et par conséquent, leurs chiffres d’affaires.
Elle a fait savoir que les activités de la célébration de la Journée mondiale des M-PME au Burkina Faso ont lieu du 27 juin au 1er juillet 2022. Au cours de ces cinq jours, plusieurs sessions de formation sur des thématiques variées, seront organisées au profit des 52 artisans venus des 13 régions de notre pays. Il s’agit notamment du marketing des produits de l’artisanat (les techniques pour préparer l’artisan à participer à une foire) et l’utilisation du digital par l’artisan, pour fructifier ses affaires. Les avantages de la formalisation et du civisme fiscal, la facture normalisée, les avantages et les procédures de la protection de la propriété intellectuelle, seront également expliqués aux artisans.
A noter que cette commémoration sera marquée par une exposition-vente des produits de l’artisanat burkinabè, jusqu’au 1er juillet.

DCRP/Primature

Workplace