Workplace

Niger : un chef coutumier tué dans une attaque près de la frontière avec le Burkina

Un chef coutumier de Bongouro, localité située dans le département de Bankilaré, dans l’ouest du Niger, a été tué vendredi par des hommes armés non encore identifiés, a rapporté la société civile locale.

“Le vendredi 07 mai 2021, aux environs de 19h30 (18h30 GMT), le chef du village de Bongouro, commune rurale de Goroual (département de Tera) a été froidement tué par des individus armés, venus à bord des motos”, a rapporté “Urgence Tillabéri”, un mouvement d’alerte sécuritaire de la société civile.

La situation sécuritaire est “très préoccupante” dans la région de Tillabéri, en raison de la multiplication des attaques terroristes, a déploré la même source. Le département de Bankilaré est situé dans cette région de Tillabéri, près de la frontière avec le Burkina Faso.

L’attaque ayant coûté la vie au chef coutumier intervient moins d’une semaine après deux autres attaques meurtrières enregistrées dans la même région de Tillabéri, du côté de la frontière avec le Mali.

Le mardi 4 mai courant, des hommes armés non identifiés ont attaqué le village de Intoussane situé dans le département de Banibangou. Selon un bilan publié par le gouvernement, quinze (15) militaires nigériens ont été tués et six (6) autres ont été blessés dans cette attaque.

“Urgence Tillabéri” a rapporté que dans la nuit de dimanche à lundi, d’autres hommes armés ont tué le fondateur d’un complexe scolaire privé du village de Dessa situé dans le département d’Ayorou.

La région de Tillabéri fait face depuis 2017 à des attaques attribuées aux groupes terroristes opérant dans la “zone des trois frontières” située entre le Burkina, le Mali et le Niger.

Face à la récurrence des attaques, le gouvernement nigérien instauré l’état d’urgence dans la plupart des départements de cette région, dont ceux de Bankilaré et d’Ayorou.

Agence Anadolu

Workplace