Workplace

Niger : le coordonnateur du mouvement de la société civile “M62” arrêté et placé sous mandat de dépôt

Le coordonnateur du mouvement de la société civile nigérienne “pour la souveraineté et la dignité du peuple (M62)”, Abdoulaye Seydou, a été arrêté, lundi, puis placé sous mandat de dépôt au camp pénal de Kollo situé à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale Niamey.

Workplace
Annonces
Workplace

Il est poursuivi suite à la publication d’un rapport par son mouvement sur un bombardement mené par l’armée nigérienne, en octobre dernier, dans le département de Say (ouest), en riposte à l’attaque du poste de police de Tamou par des hommes armés.

Workplace

Suite aux événements de Tamou en date du 24 octobre 2022, le mouvement M62 avait publié un communiqué dans lequel il accusait les Forces de défense et de sécurité d’avoir commis des massacres et des actes abominables sur des populations civiles”, a indiqué Chaibou Moussa, Procureur de la République près le tribunal de grande instance hors de Niamey, lors d’un point de presse.

Devant la gravité des accusations contenues dans ledit communiqué, le ministère public a ouvert une enquête qui a débouché sur une poursuite sur la base de la loi sur la cybercriminalité”, a ajouté le procureur, précisant que le coordonnateur du “M62″ avait été cité à comparaître” devant le tribunal correctionnel pour des faits présumés de production et diffusion des données de nature à troubler l’ordre public “.

En outre, selon toujours Chaibou Moussa, suite à une enquête menée par la police de Tamou, une nouvelle charge de “complicité d’incendie” est retenue contre Abdoulaye Seydou.

Le 24 novembre dernier, en réaction à une attaque terroriste contre le poste de police de Tamou, l’armée nigérienne a bombardé un site d’exploration artisanale de l’or situé dans la commune de Tamou.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur a indiqué que le site en question servait de refuge aux terroristes qui y cachent leurs armes.

Après une visite sur les lieux, les responsables du “M62” avait réfuté cette thèse, soutenant que l’armée a plutôt bombardé des civils à la recherche de l’or.

Composé de plusieurs organisations de la société civile nigérienne, le “M62” s’est fixé comme objectif de défendre la souveraineté et la dignité du peuple nigérien en extérieur exigeant, entre autres, le départ des troupes étrangères, notamment françaises, du Niger

Agence Anadolu

Workplace