Workplace

MACRON : c’est la gifle venue du Mali qui fait plus mal

Il y a gifle dans gifle. Car, une gifle peut en cacher une autre. Tout le monde voit la “giflette” du jeune homme à MACRON dans le Drôme, mais peu de gens parlent de la “gifle malistrale” que lui a administrée GOITA.

GOITA a attrappé la main de MACRON, comme pour sympathiser et accepter d’appliquer la Charte de la Transition, et “pack!”. Une gifle! Et les camarades de la CEDEAO atrêtés à côté sont d’accord avec lui, et le couvrent.

Qui a vu les choses venir? On disait que GOITA était content de son poste de VP, et qu’il allait accepter tout ce que le vieux NDAW veut. Djaa, c’est pas ça.

Du coup, après la gifle, MACRON sanctionne et désanctionne; il part et revient; il rougit les yeux, puis sourit. Comme on le dit chez nous, il tape son tam-tam et il danse en même temps. Jupiter sait aussi qu’il devra protéger ses joues contre une éventuelle pluie de gifles.

Et le Colonel gifleur est droit dans ses bottes. Poutine, lui, va siroter son Vodka au calme.

Caricature : Timpous

Workplace