Workplace

France : Éric Zemmour veut interdire la Djelaba dans la rue

Le fondateur de Reconquête et candidat aux élections législatives dans le Var, Éric Zemmour, souhaite interdire le port de la Djelaba dans la rue.

Workplace
Annonces
Workplace

« L’islamisation du pays commence dans la rue, y compris pour les hommes », a-t-il déclaré jeudi matin à l’antenne de BFMTV.

Il estime en effet que « les hommes n’ont pas à mettre une Djelaba » ni à « s’habiller comme en Arabie Saoudite au 7ème siècle ».

L’ancien candidat à la présidence française propose que ceux qui veulent porter la Djelaba « l’emportent avec eux et la mettent à la mosquée ».

Dans son élan de velléités d’interdictions, Éric Zemmour a également abordé la question de l’école.

« Si j’étais élu, je déposerais ma première proposition de loi pour interdire l’entrée des associations LGBT, féministes et autre et aussi les Traoré et les Thuram dans nos écoles. Je veux interdire ces associations qui endoctrinent nos enfants » a-t-il lancé en faisant allusion à Assa Traoré et Lilian Thuram, militants antiracistes engagés contre les violences policières.

Éric Zemmour est enfin revenu sur le fiasco de l’organisation de la finale de la Ligue des champions.

Considérant que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, « a l’art d’inventer de faux débats pour cacher les vrais débats », il assure que « la réalité c’est que ce sont des jeunes de banlieues et des migrants qui ont attaqué les gens » aux abords du stade.

« La Seine-Saint-Denis n’est plus en France » a-t-il enfin lancé suscitant un tollé sur les réseaux sociaux.

« Une fois de plus ce matin Éric Zemmour insulte les habitant-e-s de la Seine-Saint-Denis indiquant que ce n’est pas la France. Nous n’avons aucune leçon à recevoir de ce candidat raciste, qui veut réhabiliter Papon et Pétain. Chacun de ces mots est une tâche pour notre pays », a notamment réagi Thomas Portes, candidat de gauche aux élections législatives dans le département de Seine Saint-Denis.

Agence Anadolu

Workplace