Workplace

6e Assemblée générale des médiateurs de l’UEMOA : le partage d’expériences en ligne de mire

Workplace
Annonces
Workplace

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a présidé dans la matinée de ce mardi 7 juin 2022 à Ouagadougou, la cérémonie officielle d’ouverture de l’Assemblée générale des médiateurs des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). « Le médiateur de la République à l’épreuve des défis majeurs de l’espace UEMOA », est le thème sous lequel se sont tenus les travaux de cette rencontre.

l’assistance

C’est le Premier ministre, Albert Ouédraogo, représentant le Chef de l’Etat, son Excellence Paul Henri-Sandaogo Damiba, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux des experts des pays membres de l’organisation.
Il a traduit toute sa fierté d’accueillir l’organisation de cette sixième Assemblée ordinaire de l’Association des médiateurs des pays membres de l’UEMOA au Burkina Faso, malgré la situation sécuritaire difficile.

Le chef du Gouvernement a salué cette idée qui a conduit les institutions sœurs dans l’espace UEMOA du médiateur du Faso, qui ont la même mission, à se réunir au sein d’une organisation, l’Association des médiateurs des pays membres de l’UEMOA. Aussi, il a réitéré l’impérieuse nécessité pour les pays membres de l’UEMOA, de s’unir, afin de relever les défis communs qui se présentent à eux.
« Ce regroupement à mon sens, favorise une mutualisation des forces à travers le partage d’expériences et je tiens au nom du chef de l’Etat, à les féliciter pour cette synergie d’actions », a déclaré Albert Ouédraogo.

Albert Ouédraogo

S’agissant de l’importance du médiateur du Faso, le Premier ministre a confié qu’il joue un rôle central dans l’enracinement de la démocratie dans notre Pays. En effet, cette institution reçoit les réclamations relatives au fonctionnement des administrations de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics et de tout autre organisme, investi d’une mission de service public. Elle contribue ainsi au règlement de nombreux litiges, en rétablissant des citoyens dans leurs droits.

Quant au médiateur du Faso, Fatimata Sanou/Touré, par ailleurs secrétaire générale de l’organisation des pays membres de l’espace UEMOA, elle a traduit sa reconnaissance au chef de l’Etat pour ses conseils avisés et son accompagnement indéfectible dans l’organisation de cette rencontre de Ouagadougou.
Pour elle, le thème de leur assise tient bien compte du contexte parfois difficile dans lequel vivent les populations de notre sous-région.
Elle dit demeurer confiante quant à la qualité des conclusions des experts de divers horizons et domaines, qui contribueront à relever les défis cruciaux de notre ère, dans l’espace UEMOA.

Vieille de plus d’une décennie, cette organisation regroupe le Mali, le Togo, le Sénégal, le Benin, le Niger, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

DCRP/Primature

Workplace