Workplace

Crise scolaire : “Toute jeunesse est à l’image de sa société”, estime le MPAP

Le MPAP (Mouvement pour la Culture de la Paix et l’Amour de la Patrie) a organisé une conférence de presse dans l’après-midi du lundi 24 mai 2021, à Ouagadougou. A travers cette rencontre, cette OSC souhaitait donner sa lecture sur la situation nationale, notamment sur la crise sécuritaire, le processus de réconciliation nationale, et la crise sécuritaire.

La rencontre avec la presse était animée par le président du MPAP, Samuel KALKOUMDO, entouré d’autres membres du mouvement.

Après avoir invité ses invités à observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’insécurité, le président du MPAP a relevé que le premier ministre, lors de son dernier passage devant la Représentation nationale, a avoué n’avoir pas de solution au terrorisme. “Est-ce un aveu d’impuissance ou une erreur de communication ?”, s’interroge-t-il. M. KALKOUMDO estime par ailleurs que le processus de réconciliation peine à prendre forme. Il a relevé que depuis la nomination du ministre en charge de la réconciliation nationale, plusieurs rencontres se sont succédées, mais que, jusque-là, rien n’est encore clair. Pour lui, les rencontres se concentrent plus dans la capitale et l’accent semble être mis sur le cas de l’ancien président Blaise COMPAORE.

La crise scolaire qui ébranle aujourd’hui notre système éducatif n’a pas été en reste de la conférence. Selon le premier responsable du MPAP, face à toutes ces situations, en tant que structure œuvrant pour la paix, la cohésion sociale et le patriotisme, le mouvement dénonce et condamne l’incivisme généralisé et appelle tous les élèves à la retenue.  Et M. KALKOUMDO d’analyser : «Ces agissements vont à l’encontre du vivre-ensemble et de la paix, certes, mais toute jeunesse est à l’image de sa société. Elle ne tombe pas du ciel. D’ailleurs, la sagesse africaine nous enseigne qu’il ne faut pas s’attarder sur là où on est tombé, mais plutôt sur là où on a trébuché. Les jeunes ont été inciviques, nous le savons. Mais la question est la suivante : les ainés ont-ils été intègres ? La jeunesse est barbare, nous le savons aussi. Mais une autre question : les ainés sont-ils respectueux des valeurs morales ? »

Pour les animateurs de la conférence de presse, les images de l’Insurrection de 2014 qui passaient sur les chaînes de télévision et les réseaux sociaux ont contribué d’une manière ou d’une autre à emmener les enfants à être inciviques. « N’oublions pas que chaque enfant a son idole qu’il suit en silence et dont il essaie d’imiter les actions », ont-il confié.

Le MPAP propose que l’Etat puisse mettre les moyens à la disposition des Volontaires pour la Défense et la Patrie (VDP). Il a également lancé un appel à toutes les bonnes volontés à faire de la lutte contre le terrorisme leur combat.

En ce qui concerne la Réconciliation nationale, le MPAP propose que les autorités organisent des rencontres avec les populations dans les régions, et non pas seulement dans la capitale.

Workplace