Workplace

Transport à 2000 Francs : Au syndicat des hommes, bonjour les trahisons !

On le sait, le puissant « Syndicat des hommes » avait fixé le prix du transport à 2000 francs, pour les filles qui rendent visite à leurs petits copains lors de ces fêtes de fin d’année.

Dans les grands groupes et pages des réseaux sociaux, les douces empoignades allaient bon train. Chacun allant de son imagination pour soit défendre la légitimité du transport à 2000 Francs, soit remettre en cause la dictature du “Syndicat d’avares”.

Mais in fine, en ces fêtes de fin d’années, ils seront beaucoup trahir le syndicat. Et pour cause, le cœur a ses raisons que la raison ignore. Entre l’arbre et l’écorce, dit-on, il ne fait pas mettre son doigt.

Les dirigeants du Syndicat, eux-mêmes, seront les premiers à faire volte-face. C’est plus fort qu’eux !

Comme pour dire que, quoique coûte le transport, l’homme et la femme se retrouveront toujours. « ça n’a pas commencé par nous », nous rappelait Yoni.

L’affaire de 2000 Francs, c’était une plaisanterie qui a agrémenté les rapports entre femmes et hommes. Et tous en ont profité pour se dire des vérités…qui dérrangent.

L’ancienne ministre Nestorine SANGARE n’avait certainement pas vu le buzz sous cet angle.

Joyeuses fêtes et bonne année à toutes les femmes. Oups ! A tous les hommes aussi.

Workplace