Transplantation rénale au Burkina : des membres du sous-comité communication s’inspirent de l’ expérience du Sénégal

Une délégation burkinabè composée de trois communicateurs et d’un socio-anthropologue, mène du 08 au 13 juillet 2024, une mission d’étude sur la stratégie de communication relative à la transplantation rénale à l’hôpital militaire Ouakam, à Dakar en République du Sénégal.

Cette mission d’étude au Sénégal entre dans le cadre de la l’opérationnalisation de la loi relative au don, au prélèvement, à la transplantation et aux greffes d’organes, de tissus et de cellules humains au Burkina Faso.

Annonces

Pour mettre en place une bonne stratégie de communication, la délégation burkinabè est allée s’enrichir de l’expérience du Sénégal afin de capitaliser les bonnes pratiques en matière de communication relative à la transplantation rénale.
Ce lundi, 8 juillet 2024, la délégation a été reçue par le Président du Conseil national du don et de la transplantation (CNDT), Pr Fary Ka, et le Coordonnateur du Centre, Dr Ferdinand Faye. Ils ont présenté aux hôtes du jour, la composition, le fonctionnement du CNDT ainsi que le plan de communication.

Pour Pr Fary Ka, la communication coûte chère, mais il est primordial de mettre en place une stratégie de communication adaptée dans le cadre de ce projet. « Elle permet d’assoir une compréhension commune des concepts utilisés, de favoriser une maîtrise de l’information des activités menées et de promouvoir une socialisation et une acceptation des produits et résultats du CNDT », a expliqué Pr Ka. Il a ajouté que l’implication des communautés religieuses a permis de montrer à la population que la transplantation n’est pas interdite par la religion et cela a contribué à faciliter son adhésion au projet.

Après le Conseil national du don et de la transplantation, la délégation burkinabè a visité le Service national d’éducation et de l’information sanitaire et sociale (SNEISS). Cette structure appuie la cellule de communication du CNDT, dans la réalisation des activités de communication.

Crée en 2015, le CNDT est une structure de régulation pour le don et la transplantation des organes et un conseiller technique du ministère en charge de la santé du Sénégal. Il a effectué ses premières transplantations rénales, avec succès, en novembre 2023.

𝘿𝘾𝙍𝙋-𝙈𝙎𝙃𝙋