Workplace

Politique : le MODEM se prépare pour des municipales à haut débit

Ce samedi 23 janvier à la Maison du peuple de Ouagadougou, le Mouvement Démocrate (MODEM) a tenu son premier Congrès ordinaire. L’activité était placée sous le thème : « Ensemencement d’une véritable démocratie et stratégies endogènes pour la conquête des municipalités».

Des participants à la cérémonie d’ouverture du congrès

A la cérémonie d’ouverture du Congrès, plusieurs responsables de partis politiques, des personnalités comme le Maire de Ouagadougou, de même que des chefs coutumiers, étaient présents.
Après le mot de bienvenue aux différents invités, prononcé par le président du Comité d’organisation, M. Aimé Pascal ROUAMBA, le Président du MODEM, Nathanaël OUEDRAOGO, a pris la parole. Il a tenu à saluer le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala SAKANDE, qui s’est fait représenté, le maire de Ouagadougou, Armand Pierre BEOUINDE, et les représentants des différents partis politiques présents.
Nathanaël OUEDRAOGO a rappelé qu’à l’occasion des élections couplées présidentielle et législatives de Novembre 2020, cent quarante-trois partis politiques ont été autorisés à compétir. Un effectif pléthorique selon le président du MODEM.
Mais pour le démissionnaire de l’UPC ayant créé le MODEM, malgré cette offre, le pays peine à améliorer ses indices de développement et tout reste prioritaire. Nathanaël OUEDRAOGO justifiera là la création du MODRM par lui et ses camarades, pour apporter leurs pierres à l’édification de la nation.

Le Presidium à l’ouverture des travaux

« Le défi sécuritaire auquel notre pays fait face aujourd’hui est devenu international, sapant les efforts des pays comme les nôtres en voie de developpement. Au-delà de ces défis sécuritaires, je parlais du terrorisme, il est apparu en 2020, la crise sanitaire et mondiale qui est le coronavirus montre ainsi la fragilité de notre système sanitaire déjà dépourvue et de notre système économique encore primaire. C’est pour relever tout ce défi et apporter notre contribution que les citoyens ont décidé de créer le Mouvement dDémocrate (MODEM) », a affirmé M. OUEDRAOGO.
Pour le MODEM, c’est un devoir aujourd’hui de pouvoir donner aux concitoyens l’espérance, et d’ouvrir de nouveaux horizons à la jeunesse. Ce congrès consacre le baptême du MODEM, et le début de la conquête des municipales. Des municipales qui auront lieu en principe au mois de mai prochain, et qui s’annoncent épiques.
En rappel, le MODEM a été lancé le 29 octobre 2020, à la veille des campagnes electorales. Le 18 novembre, le mouvement, lors d’une conférence de presse, a décidé de deux choses, à savoir le soutien du candidat Roch Marc Christian KABORE aux élections de 2020, et la décision de structurer le mouvement en parti politique.
Le MODEM dit être représenté dans vingt-sept provinces, et nourrit l’ambition de couvrir tout le territoire national.
Pour finir, Nathanaël Ouédraogo a annoncé que le début des travaux consistera à l’adoption des statuts et règlements intérieurs, et à l’élection d’un nouveau bureau consacrant les organes du MODEM pour les quatre années à venir.
.

Workplace