Workplace

Passoré : la Haut-commissaire demande à être déchargée pour raison de santé

La nouvelle Haut-commissaire du Passoré, Irma Francine Zoungrana, a demandé, il y a un mois, à être déchargée de ses fonctions pour «une année sabbatique», évoquant des raisons de santé aggravées par des difficiles conditions de travail, informe l’AIB.

Workplace
Annonces
Workplace

«Considérant le fait de mon état de santé fragile et la contre-indication médicale avec les conditions de séjour, je souhaiterais être déchargée de mes fonctions de Haut-commissaire de province pour une année sabbatique, afin de me permettre de mieux prendre en charge mon état de santé.

Je me confie à vous et sollicite votre précieux concours pour l’aboutissement de ma requête longuement réfléchie, bien méditée que je qualifierai de salvatrice».

Cette déclaration de la Haut-commissaire du Passoré Irma Francine Zoungrana est extraite d’une lettre adressée au gouverneur de la région du Nord, le colonel-major Raymond David Valentin Ouédraogo, le 23 août 2022, mais dont l’AIB a eu connaissance jeudi.

Mme Zoungrana a expliqué que les locaux de sa résidence et de son bureau «sont dans un état de délabrement et de dégradation avancée où règnent humidité, insalubrité, putréfaction» et présentant ainsi, selon elle, un risque sérieux pour sa santé, aux regards des recommandations strictes de son médecin traitant.

Francine Irma Zoungrana a ajouté que le Haut-commissariat du Passoré est sans éclairage et a une clôture  basse qui menace de tomber.

Elle poursuit que sa résidence est située au sein de locaux administratifs sans agents de sécurité ni de veilleur de nuit.

Mme Zoungrana a relaté qu’en 2020, quand elle était Haut-commissaire du Bazèga, sa fille et elle ont été agressées nuitamment dans sa résidence par un individu d’une violence inqualifiable qui avait réussi à escalader le mur et à forcer les serrures de plusieurs portes.

D’après la Haut-commissaire, elles ont eu la vie sauve «in extrémis» grâce à la promptitude de la police qui a dû lutter «âprement» pour maitriser l’agresseur.

En rappel, depuis juin 2014, Irma Francine Zoungrana a été successivement Haut-commissaire du Mouhoun, du Kourwéogo, du Bazèga et, depuis le 1er août 2022, du Passoré.

Avec l’Agence d’information du Burkina

Workplace