Workplace

Mali : un officier du Mouvement de l’Azawad assassiné à Ber

Un officier du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) a été assassiné samedi par des hommes armés non identifiés à Ber dans la région de Taoudenit au nord du Mali a appris dimanche, l’Agence Anadolu, auprès de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).

« La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) a appris avec consternation l’assassinat ciblé ce jour samedi 30 Avril 2022 de Mohamed Ag Ammata dit Amaloch, officier du MNLA, à Ber par des hommes armés non identifiés », a indiqué Mohamed Elmaouloud Ramadane porte-parole de la CMA dans un communiqué consulté par AA.

« De son vivant, Mohamed Ag Ammata a été de tous les combats pour la cause de l’Azawad », a expliqué la même source affirmant que « la Coordination des Mouvements de l’Azawad invite toutes ses forces à se mobiliser partout pour identifier, traquer et mettre à la disposition de la justice les auteurs de ce crime procédé de la pire des lâchetés ».

Et d’ajouter, qu’« en cette douloureuse circonstance, le président en exercice de la CMA présente en son nom et au nom de toute la CMA à sa famille durement éplorée et à l’ensemble du peuple de L’Azawad, ses condoléances les plus émues».

Pour rappel, 7 combattants appartenant au Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), relevant de la CMA, ont été assassinés en décembre 2021 par des hommes armés non identifiés à Intahaka, dans la région de Gao, au nord du Mali.

En janvier 2012, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) a déclaré la guerre à l’État malien, proclamant l’indépendance de l’Azawad le 6 avril 2012.

Grâce à la médiation engagée par certains pays et organisations internationales, avec l’Algérie comme chef de file, un Accord pour la paix et la réconciliation a été signé, le 15 mai et le 20 juin 2015 à Bamako, entre les principaux mouvements armés et le gouvernement malien.

Workplace