Workplace

Gouvernement d’union nationale : le Chat noir sort ses griffes

On les voit venir. Les Joulbert Nonwel Ouédraogo là. Ils vont chauffer avec les marches et les boycotts à la CENI, pour revenir dire ko, “le wobgo (éléphant) a toujours été pour la paix, l’union, et la soupe”. Or, si l’Eléphant vient à la soupe, que restera-t-il pour le Chat? Rien! Voilà pourquoi le Chat noir sort ses griffes. A la porte de Kossyam, le propriétaire de l’Eléphant a entonné cette chanson de Tiken Jah Fakoly et Soprano : “Ouvrez les frontières, ouvrez les frontières !”

Et le Chat noir sort ses griffes, miaule, et répond avec la chanson de Salif Kéita : “Nous pas bouger, pas moyen bouger.”

Caricature : Timpous

Workplace