Concert de Kayawoto : après le rêve des clips, la réalité magique!

Il l’a fait. Comme annoncé depuis plusieurs semaines, Kayawoto a réussi son pari de dompter le palais des sports de Ouaga 2000. Ce 12 juin, le jeune rappeur a offert un moment inoubliable à son public, les «maoulandais».


Si l’artiste a vendu du rêve au mélomanes à travers ses différents clips vidéo, il ne fallait pas se louper à l’arrivée de la réalité. Le «rankara biga» a superbement négocié ce grand tournant de sa carrière avec ce concert historique. Parlant du concert, un jeune mélomane à la sortie, scandait ceci : « C’est du jamais vu au Burkina, le petit a tué». Il a si bien résumé les évènements de cette soirée du 12.


Le jeune musicien, accompagné de son dynamique staff, a relevé le défi avec magie. La mise en scène de son arrivée présageait déjà quelque chose d’inédit. Escorté par une dizaine de motards, le Maouland Naaba trônait au milieu, remorqué à l’arrière d’un Squad, muni de son casque de protection. Le public, chauffé à bloc, était en transe à la vue de sob idole.

Kayawoto accompagné de sa maman


C’était un concert singulier au vu de son contenu, un spectacle complet au sens propre. Du glamour avec une demande en mariage en plein milieu du show. En effet, un fan a eu le privilège de faire sa demande en mariage à sa fiancée devant les milliers de spectateurs aux côtés de Kayawoto. Ce qui a visiblement plu au public. Il n’y avait pas seulement de l’amour mais aussi un Amour avec grand « A ». Le jeune artiste a communié avec sa maman sur la scène pour lui rendre hommage. Sans oublier sa compagne Yoshida qui l’a également rejoint sur scène.


De la solidarité. Plusieurs artistes de la nouvelle génération, des vétérans et également des vedettes de la musique traditionnelle ont apporté leur soutien à l’artiste. Hugo Boss, Toksa, Amzy, Tanya, Floby, Nana Bibata, Joey le Soldat et bien d’autres ont rejoint l’artiste sur scène pour témoigner de leur solidarité.

Amzy et Toksa sur scène avec Kayawoto


Des messages en filigranes. L’événement a également été marqué par la sensibilisation sur les accidents de circulation et le port du casque. L’ONASER, à travers les membres du groupe Facebook « Circulation Ouaga », a fait une animation sur la sécurité routière. Kayawoto et ses accompagnants du jour (les motards du Faso) ont aussi montré l’exemple en portant leurs casques tout en appelant explicitement à l’adoption de cette bonne pratique.


L’autre message fort était celui du patriotisme. Le spectacle a démarré avec l’hymne national. Le drapeau du Burkina était omniprésent tout au long de la soirée. Une minute de silence plein d’émotions pour les victimes des attaques terroristes, et un clin d’œil au FDS avec notamment la forte présence des élèves policiers.


Plus d’une heure et demie de show. Sur le plan artistique on peut dire que Kayawoto est déjà sur une autre dimension avec une maîtrise de la chose. En moins de 5 ans de carrière, le jeune artiste a démontré a travers cette époustouflante prestation en live, qu’il est prêt pour les sommets. Ce qui promet une belle carrière internationale.

le public venu nombreux


Le principal enseignement de la soirée reste la prise de conscience du public burkinabè pour sa propre musique. Comme Amzy, Kayawoto a prouvé que le Burkinabè ne renie pas sa culture, et qu’il est juste exigent. Quand l’effort est fait pour proposer de la qualité, le public ne peut que répondre présent.