Workplace

Burkina : que le Balai attrappe des politiciens “Deversailles”

Certains pensaient que le Balai était dans le coma. Or, il somnolait simplement. Mais, voyez-vous, on ne peut pas passer cinq ans à sécouer, à racler, et à..balayer. Même dans le cycle court d’une journée, durant la nuit, le Balai reste dans son coin. C’est à l’aube et au crépuscule qu’il balaie les saletés qui se sont accumulées.

Sauf que notre Balai national a laissé trop de saletés s’accumuler, si bien que le balayage fait grand bruit.

Tenez, il y a par exemple, ça et là, des débris d’immobiliers versés par des politiciens “Deversailles”, surtout des maires. Un des présumés “Deversailles” a même été mis au “gnouf” pour avoir “Gnak” dans le “back”.

Les débris immobiliers, dit-ont, vont créer une explosion. Qu’attend donc le Balai pour faire passer des tests aux “Deversailles”? Les “Deversailles” diront que ce ne sont jamais eux. Mais si le Balai néttoie toujours comme de par le passé, il devrait sérrer des cous, et inquiéter d’autres “Deversailles”. Au cas contraire, le Balai lui-même commencera à salir par ses brindilles, et pourrait être balayé.

Workplace