Workplace

Braquage à Gaoua : le point de la situation au soir du 02 février

Le calme est de retour sur le site d’orpaillage de Djikando et ses alentours, aux lendemains du braquage qui eu lieu dans la nuit du dimanche 31 janvier 2021. Un cadavre a même déjà été inhumé à ce jour. Les autres corps sont toujours en observation sur instruction du Procureur du Faso, pour les besoins de l’enquête.


Les forces de l’ordre continuent les ratissages dans la zone, mais pour l’instant aucune arrestation n’a été signalé.


En rappel, 08 personnes avaient été tuées, 29 autres blessées, et des biens incendiés, au cours de ce braquage dont la première cible était un acheteur d’or sur le site d’orpaillage du village de Djikando, dans la commune de Gaoua.

Selon les témoignages recueillis, les assaillants sont arrivés autour de 19 heures 30, le dimanche 31 janvier 2021, et ont fait des rafales d’armes automatiques. L’acheteur d’or fait partie des blessés.


Notons que plusieurs hangars, des motos et autres installations de commerce ont été incendiés.

Workplace