Workplace

Bilaisse a demandé pagdon et les faux sankariches ne sontaient pas contents

(A lire à haute voix / Les erreurs font partie du style d’humour)

Workplace
Annonces
Workplace

Bilaisse Compaoré a envoyé son fille Guémila avec une lettre à le perzidence du Faso. C’est coimme dans anchien temps, quand un Kaosweogo en Codivare donne lettre pour ses parents au villaze. A l’époique, on disait que avant de ouvrir la enveloppe de la lettre, il faut bein manzé et boire. Sinon, après avoir lu la lettre, si c’est mauvaise nouvelle, tu peux fera des jours sans manzer.

Je sais pas si Lewnel Bilgo a bein manzé avant de lire la lettre. Mais la lettre contenirait une bonne nouvelle. Enfin, Bilaisse demande pagdon au péple et à la famille de son zami et firère Thomas Sankara.

Pour moi M’Ba Rabi, ce pagdon est une bonne soge. Mais les faux Sankariches qui manzent avec le nom de Sankara ne sontaient pas du tout content. Pour eux, Bilaisse a mis du sable dans leur akèké. Tant que y a pas la haine, eux ils ne vont plus manzeront.

Vous voyez coimment ce pays est dans porblième? Je s’en va labourer mon samp. Pasqué, si tu t’amise avec la situachion du Bourkina, tu mouriras avant de arriver ton zour.

Dessin : Timpous

Texte : M’Ba Rabi

Workplace