Workplace

Bam : les populations de Namsiguian excédées par les enlèvements et le blocus

Plusieurs centaines de manifestants ont bloqué tôt  lundi à Namsiguian, la route Ouagadougou- Kongoussi- Djibo pour exiger des autorités burkinabè, la fin du blocus imposé par des terroristes et des enlèvements qui ne viseraient que des ressortissants de Namsiguian.

Workplace
Annonces
Workplace

Les manifestants, composés des populations de Namsiguian et des personnes déplacées internes de la localité, ont érigé des barrières tôt ce lundi sur la route nationale numéro 22, reliant Ouagadougou à Djibo.

Selon les informations reçues par l’AIB, les manifestants disent être exaspérés par les multiples enlèvements et les contrôles réguliers des  hommes armés  non identifiés (HANI) sur l’axe Bourzanga-Namsiguian.

D’après eux, les rapts viseraient uniquement les ressortissants de Namsiguian.

«Courant novembre- décembre, au moins 3 personnes ont été élevées par les groupes armés entre Bourzanga et Namsiguian. Les 2 ont été relaxées mais une personne a été tuée. C’est au regard de ces éléments et eu égard à la persistance du fléau dans la zone que les populations sont sorties aujourd’hui pour manifester», a précisé l’une des sources de l’AIB.

Joint au téléphone, un responsable d’une structure de résistance dans la zone a confirmé les faits et regrette le manque d’action malgré les multiples alertes données depuis la semaine dernière.

«Même ce matin, les HANI ont contrôlé des gens. Hier dimanche, ils ont enlevé un véhicule avec deux personne. Heureusement les occupants ont pu revenir tard dans la nuit mais le véhicule est toujours à Selnoré avec son contenu. J’ai pu échanger avec un  des deux ce matin. Si rien  n’est fait, Namsiguian sera bientôt comme un des villages de l’Est qui n’existait que de nom. Nous sommes surtout désolés parce que Namsiguian se trouve entre deux  détachements militaires ( Bourzanga et Gaskindé » a-t-il relaté.

Selon toujours la même source, la situation s’est fortement dégradée quand la population d’un village environnant a collaboré avec les FDS pour qu’ils neutralisent trois engins explosifs.

Aux environs de 15 heures ce lundi, l’affluence a baissé au niveau des manifestants mais les barrières sont toujours en place, empêchant toute jonction entre le Bam et le Soum.

Namsiguian est situé à 65 km de Kongoussi dans la commune de Bourzanga (Bam, Centre-nord).

En rappel, la brigade de gendarmerie de prévention routière de Namsiguian a été attaquée à trois reprises les 8 et 29 novembre 2018 (le bâtiment détruit à l’arme lourde) et en avril 2019 (un gendarme tué).

Agence d’information du Burkina

Workplace