Assemblée Nationale : un nouveau Plan stratégique pour une institution moderne et performante

Installée le 02 août 2021, l’équipe technique d’élaboration du nouveau Plan stratégique 2022-2025 de l’Assemblée Nationale a tenu une séance de cadrage au cours d’un atelier ce vendredi 06 août. Ce nouveau Plan stratégique a pour objectif principal de donner un nouveau visage à la Représentation nationale burkinabè.

Les membres du comité

.

La feuille de route soumise à l’équipe de rédaction de ce plan stratégique par le Président de l’Assemblée Nationale est orientée sur trois axes. Il s’agit de la modernisation de l’institution, de sa performance, et de son ouverture au monde extérieur.

Pour Madame Désirée Marie Chantal Boni/Nignan, Vice-présidente de l’Assemblée Nationale et présidente du Comité d’élaboration, le Plan stratégique vise à répondre aux aspirations des parlementaires. «Toute organisation qui veut atteindre des objectifs doit se doter d’un outil. Le Plan stratégique est un outil dans lequel on retrouvera les aspirations des hommes et des femmes de l’institution, les orientations et la vision pour que d’ici 2025, on ait une Assemblée moderne, performante et ouverte vers l’extérieur», a-t-elle déclaré.

Madame Désirée Marie Chantal Boni/Nignan,


Les orientations données au futur plan stratégique sont issues des recommandations de l’évaluation du Plan 2016-2020. Ce plan avait déjà permis de mettre en place la dynamique de modernisation, avec une assemblée nationale tournée vers l’utilisation des nouvelles technologies de communication. «…Depuis un certain temps, le premier responsable de l’institution prône une assemblée nationale sans papiers. C’est pour cela que vous voyez que nos sessions sont assimilables à des « e-sessions » », a expliqué la présidente du Comité.


Le cabinet IPSO-Conseil a été identifié parmi plusieurs soumissionnaires pour accompagner la démarche du Comité d’élaboration. Ce cabinet collectera les données qui serviront de faire des diagnostics stratégiques.

Le Directeur du cabinet IPSO-Conseil, Dr Albert Ouédraogo, a fait savoir que l’expertise consistera à définir les orientations stratégiques, à proposer un plan opérationnel sur une période de trois ans, et à apporter d’autres outils d’accompagnement. Tout cela se fera avec l’approbation de l’équipe technique de l’Assemblée Nationale, a t-il précisé.

Dr Albert Ouédraogo a également signifié que cette stratégie prendra en compte les aspirations de la population. «La rédaction du Plan stratégique est un moment fort pour faire un diagnostic interne et externe. Alors, au niveau du diagnostic externe, il faut requérir la perception des citoyens vis-à-vis de l’Assemblée Nationale… Nous allons faire une enquête auprès d’un échantillon pour permettre de prendre en compte les aspirations des citoyens sur le devenir de l’Assemblée Nationale », a-t-il déclaré.

Dr Albert Ouédraogo


L’équipe technique a jusqu’à la fin du mois d’août pour livrer le contenu de ses travaux. Selon Désirée Marie Chantal Boni, les contraintes de temps ne vont pas impacter sur la qualité des travaux. «Ce n’est pas la pression qui nous intéresse. Nous voulons plutôt avoir un livrable que nous allons mettre à la disposition des partenaires qui doivent nous accompagner», a-t-elle fait savoir.