Workplace

Assemblée nationale : une DPG sans “zonorable” Noufou

La Nouvelle Assemblée nationale s’est installée. Et a peine installée, elle a reçu le Premier ministre DABIRE pour sa Déclaration de “polontik” générale (DPG). Un exercice qui n’est pas nouveau pour DABIRE, puisqu’il était face aux “zonorables dépités” en 2019, pour recevoir le sacre des représentants du “péple”. C’est à cette occasion que le PM a versé des larmes.

Mais cette année, Christophe DABIRE aura remarqué qu’il y a un grand absent : “zonorable Noufou”.

Lors de la 7e Législature, Noufou a apporté du puntch, de l’humour et une touche particulière à l’hémicycle. Défandant avec abnégation son Yatenga, usant de parenté à paisenterie et de petites taquineries, Noufou a su défendre à sa manière ceux qui l’ont mandaté. Avec un franc-parlé yaadga. Il est loin de “pagler” bon français. Mais il a animé la vie de l’auguste assemblée à sa manière.

Lors d’une des DPG, à l’apppel de son nom, Noufou répondra : “Je suis assis en haut”.

A propos de la route Ouahigougou-Tougan, il dira : “depuis 1970, ça est en étude, ça est en étude”.

Félicitant Paul Kaba THIEBA pour son Faso Dan Fani, il dira que la tenue traditionnelle de Ouahigouya bat celle de Fada en qualité. Rires et ambiance!

Et si Noufou gagnait le PM DABIRE au téléphone, qu’allait-il lui dire? “Monsieur le Premier ministre, votre discours est ancien. Sauf que vous n’avez pas pleuré cette fois-ci.”

Workplace