Workplace

Administration publique : le ministre Bassolma Bazié s’imprègne de l’avant-projet de loi sur la dépolitisation

Avant son passage au COTEVAL demain mercredi 18 août 2022,l’avant-projet de loi portant dépolitisation de l’administration publique a été passé au peigne fin par le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié. C’était le mardi 16 août 2022, au cours d’une séance de travail avec les techniciens en charge du dossier.

Workplace
Annonces
Workplace

L’esprit qui sous-tend cette loi et le décret, c’est de réduire l’influence de la politique dans l’administration publique burkinabè.

Le projet est sur la table des gouvernants depuis 2015. Mais aujourd’hui grâce à son engagement, le ministre Bassolma Bazié a pu relancer le dossier et doit le défendre prochainement devant l’Assemblée nationale.

« Il y a la nécessité que l’on avance sur ces textes. Si nous arrivons à faire adopter ce texte ainsi que le code du travail dans la même période nous aurons réussi » a souligné le ministre Bazié tout en félicitant les différents acteurs pour le travail abattu.

Outre la loi sur la dépolitisation, le décret portant conditions et modalités de nomination aux fonctions techniques dans l’administration publique a aussi été décortiqué.

Entre autres points saillants dudit décret : « la fonction de Directeur général des établissements publics, des sociétés d’Etat, et des sociétés d’économie mixte à participation majoritaire de l’Etat est soumise à appel à candidature » (art.33). Est également soumise à appel à candidature, la fonction de Coordonnateur de projet et programme national.

Quant aux fonctions de secrétaires généraux et secrétaires généraux adjoints des départements ministériels, il faut « être au moins de la catégorie A1 ou assimilé de l’Administration publique, totaliser au moins 9 ans d’ancienneté dans cette catégorie, et avoir exercé la fonction de Directeur de service ou assimilé ».

Pour les Directeurs généraux, les Directeurs généraux adjoints, les Directeurs des structures centrales, les Directeurs de services des ministères et institutions, il faut « être au moins de la catégorie A1 ou assimilé de l’Administration, totaliser au moins 7 ans d’ancienneté dans cette catégorie, et avoir exercé au moins la fonction de chef de service ou assimilé ».

Ce décret prend en compte notamment les problèmes soulevés pas certains syndicats concernant la nomination de leur corps dans des fonctions techniques.

DCRP/MFPTPS

Workplace