Workplace

La télévision BF1 classée première : la réaction du directeur commercial

L’institut Kandar a publié son rapport annuel “Scope Africa” sur les médias. L’étude, qui couvre 8 pays, a révélé qu’au Burkina Faso, la télévision la plus suivie durant la période de 2019 à 2020, c’est la chaîne privée BF1. Nous avons approché le Directeur commercial de la “chaîne au coeur de nos défis”, Bili Edouard TIENO, pour recueillir son appréciation de ce classement. La concurrence, l’impact de l’audimat sur les annonceurs, le secret de cette réussite : le Directeur commercial s’est prêté volontiers à notre jeu de questions-réponses.

Télécharger le rapport complet des audiences 2020 :

Lien du rapport : https://www.kantar.com/fr/inspirations/publicite-medias-et-rp/2021-africascope-2020

ACTUALITE BF: En tant que Directeur commercial de BF1, comment avez-vous accueilli le nouveau classement vous désignant comme la télévision la plus suivie ? 


B.E.T: C’est avec beaucoup de satisfaction et d’humilité que nous accueillons cette nouvelle. Humilité, car notre objectif premier est d’offrir aux téléspectateurs des contenus multimédias qui rencontrent objectivement leurs centres d’intérêts. Et, à travers ce sondage qui leur a été adressé, ils nous ont démontré que nous sommes sur la bonne voie. Nous leur disons merci.
Satisfaction parce que c’était également un objectif stratégique, un challenge à relever par la Direction générale de la télévision, qui a su mener à bien les choses, et a travaillé à la réalisation de cette vision.

ACTUALITE BF : BF1 tient la tête du classement depuis des années. A quoi doit-on cette performance ?


B.E.T: En effet, depuis le dernier semestre 2018, nous avons le leadership en matière de parts d’audience sur le marché des chaines de télévision accessibles au Burkina. Et cela, nonobstant l’assaut des chaînes de télévision étrangères rendues accessibles par les nombreux bouquets disponibles au Burkina.
Sachant que les résultats d’étude concernent les deux semestres de chaque année n et n+1, nous avions respectivement les scores de 18.1% pour la périodes de septembre 2018 à juin 2019, et 18% pour la période allant à décembre 2020.
Nous devons ces résultats au top management qui encourage la création et le développement d’idées nouvelles, et à sa proactivité dans la mise en œuvre des nouveaux projets. C’est également par la bonne compréhension du marché télévisuel qui, au demeurant, est composé de deux types de clients essentiels à savoir les téléspectateurs et les annonceurs. Le premier permettant l’existence du second. Plus précisément, la qualité du traitement de l’information, le niveau élevé des entretiens et débats, l’innovation permanente, la proximité des programmes avec le citoyen lambda, et la qualité des hommes du front et du back office, ont favorisé ce positionnement.


ACTUALITE BF: Les annonceurs tiennent-ils compte de ce classement pour venir vers vous ?


B.E.T : Ils le devraient. En général, les grandes entreprises optimisent leurs investissements ATL et optent pour le média leur permettant de toucher qualitativement et quantitativement leur cœur de cible à moindre coût. Pour cela, ils se basent sur des statistiques. Cela dit, l’exploitation des données chiffrées n’est pas l’apanage du plus gros marché composé du secteur informel et des grandes entreprises de commerce de produit banal et de grande consommation, ces derniers étant très peu structurés.


ACTUALITE BF: La concurrence est rude, avec l’arrivée de la TNT et la création de nouvelles chaînes de télé. Comment comptez-vous maintenir votre leadership ?


B.E.T : En effet, la TNT a favorisé l’érection de plusieurs chaînes de télévision, notamment commerciales. Aujourd’hui, le challenge se situe au niveau des contenus et de l’innovation dans le business model. Les résultats montrent que, pour ce qui est des contenus, nous rencontrons l’adhésion des téléspectateurs. Le reste est une question de stratégie.

ACTUALITE BF : Un mot à l’endroit des téléspectateurs et de vos partenaires.


B.E.T. : Nous remercions une fois de plus nos téléspectateurs sans qui nous ne serions pas à cette place. Nous nous engageons à continuer à les informer, à les instruire, à les accompagner dans leurs challenges quotidiens, en sommes, à faire notre part de travail avec déontologie. Les partenaires, nous les remercions de nous faire confiance. Nous travaillerons perpétuellement à adapter notre machine de production à leurs besoins, aussi infimes soient-ils.

Interview réalisée par Nabi BAYALA

Workplace