Workplace

Un mandat d’arrêt international émis contre Karim Keïta, fils de l’ancien président malien

Karim Keïta, fils de l’ancien président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, fait l’objet d’un mandat d’arrêt international dans le cadre de l’enquête sur la disparition du journaliste d’investigation Birama Touré, survenue en 2016, selon une information rapportée mardi matin par la presse locale.

Le doyen des juges d’instruction de la commune VI de Bamako a demandé à Interpol d’émettre une « notice rouge » à l’encontre de l’ancien député malien, qui avait quitté le pays après le coup d’Etat ayant précipité la fin du mandat de son père en août 2020.

La victime, disparue depuis 2016, travaillait pour le journal malien “Le Sphinx” et aurait enquêté sur des faits qui auraient pu directement compromettre le fils de l’ancien chef de l’Etat.

La direction du journal a toujours fait savoir qu’elle soupçonnait Karim Keïta d’être à l’origine de le disparition et de l’assassinat de son ex-journaliste et avait, pour cela, fait l’objet d’une plainte en diffamation, classée sans suite.

Selon les informations de la presse locale, Karim Keita aurait trouvé refuge dans un pays voisin. Sur les réseaux sociaux, il était actif jusqu’au 11 mars dernier, date de sa dernière publication.

Agence Anadolu

Workplace