Tunisie : Des manifestants appellent au départ du gouvernement et à la dissolution du Parlement

Des centaines de Tunisiens ont manifesté, dimanche, dans une rue adjacente de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP/Parlement), à l’ouest de la capitale Tunis, en guise de protestation contre la détérioration de la situation sanitaire et politique dans le pays, appelant au départ du gouvernement et à la dissolution du Parlement.

Un fort dispositif sécuritaire a été déployé lors de la manifestation, qui a été annoncée et programmée sur les réseaux sociaux, à l’initiative d’activistes, à l’occasion de la célébration du 64ème anniversaire de la proclamation de la République.

Aucun parti politique n’a revendiqué le mouvement de protestation, hormis « le Haut Conseil des jeunes » (un groupe sur Facebook), qui a publié un communiqué, relayé sur les réseaux sociaux, appelant à changer le système politique, dans une période transitoire ne dépassant pas les 6 mois.

Les manifestant ont scandé des slogans tels que : « Le système est pourri » ou encore « Oui à la dissolution du parlement et au départ du gouvernement raté », entonnant l’hymne national à maintes reprises.

Les artères de la capitale ont connu, hier (samedi) un fort déploiement sécuritaire, avec la fermeture de toutes les issues menant au centre-ville et l’interdiction d’accès des véhicules.

La Tunisie vit au rythme d’une crise politique sur fond de divergences entre le Président de la république, Kaïs Saïed, et le Chef du Gouvernement Hichem Méchichi, à cause d’un remaniement ministériel annoncé par Méchichi le 16 janvier dernier.

Malgré que le Parlement a avalisé le remaniement, Saïed refuse toujours de recevoir les nouveaux ministres pour la prestation de serment.

Agence Anadolu