Workplace

[Tribune] Djibo arrive ! (Newton Ahmed Barry)

Ceci est une tribune de Newton Ahmed Barry, sur la fuite des populations des zones d’insécurité vers Ouagadougou.

DJIBO arrive !

Si la montagne ne va pas a l’eau, c’est l’eau qui viendra à la montagne!
Les populations de Djibo, à l’instar de celles de nombreuses autres contrées, lasses d’attendre la République, pourraient la rejoindre où elle existe encore.
Et à Ouagadougou, elle existe encore et elle se réunit tous les mercredis sous les lambris désuets pour discuter des affaires oiseuses de la vie normale d’une République normale.

Rendez-vous à Ouaga !

Foubé, Pensa, Tougouri, Barsalogho… Pourquoi se fatiguer à stagner à Kaya qui, lui-même, est en sursis? Mieux vaut continuer dans le bastion imprenable de la République de Ouagadougou. Les chefs coutumiers du Sanmatenga ont prévenu. Mais dans ce pays, est-ce qu’il y a encore des oreilles ?

La course a commencé et les premiers seront sûrement les mieux lotis. Derrière, il faut le reconnaître, il y a du monde. Dori arrive, Ouahigouya arrive, Nouna arrive, Tougan arrive, Pama ne sait plus où passer, le Togo ayant fermé ses frontières, mais il viendra…

Alors quoi faire ?

Le général Basolma de « rouge » à « fétichiste traditionaliste » est sûrement une chance pour la République de Ouagadougou. La façon admirable dont il a réconcilié les mânes du Sanguié autour de la mine de Perkoa peut servir à protéger Ouagadougou. C’est sûr que quelqu’un a oublié de faire les sacrifices qu’il faut.
C’est en tout la dernière chance pour préserver la quiétude de l’insouciante Ouagadougou.
Quand on ne peut plus rien, il faut se réfugier dans l’antre des ancêtres.
Pourtant… et nos valeurux ancêtres sont sûrement d’accord.
Allah aide, ceux qui s’aident !


NAB

Workplace