Workplace

Transport routier : les chauffeurs obtiennent une revalorisation

l’Union des Chauffeurs Routiers du Burkina (URCB) a convié la presse ce 03 mars 2021. Cette conférence de presse avait pour but de présenter la nouvelle convention collective sectorielle des transports des routiers du Burkina Faso en date du 27 Août 2020.


La problématique de la révision de la convention collective sectorielle des transports routiers était un point majeur de la plateforme revendicative des routiers. Ils avaient jugé cette convention obsolète car elle était en déphasage avec les réalités du Burkina. Un comité de dialogue social comprennant le FUTRB, l’UCRB/CSB et la FSTAT/CNTB a donc été mis en place pour discuter d’une éventuelle révision.

Les acteurs du transport se sont accordés pour des propositions portant sur l’amélioration des conditions de vie des travailleurs que sont les chauffeurs routiers.
Les chauffeurs routiers indiquent que les négociations se sont déroulées d’une manière courtoise. Ces négociations portaient essentiellement sur les grilles salariales et indemnitaires. Après échanges, les employeurs ont concédé une augmentation de 5% à 25% sur les salaires de base des catégories E5, E6 et E7. Pour la grille indemnitaire, les employeurs accordent une augmentation de 20% sur les indemnités de transport,et celles de sujétion, et une augmentation de près de 120% pour l’indemnité de logement, conformément à la loi N°103-2015/CNT portant bail d’habitation privée sur le loyer au Burkina Faso. L’octroi d’une prime de satisfaction a été décidé. Ce point a été laissée à la discrétion de chaque employeur.

les chauffeurs routiers présents à la conférence de presse


En outre, les parties au débat ont décidé de renforcer l’hygiène, la sûreté, l’environnement, la sécurité et la santé au travail dans chaque entreprise de transport pour amoindrir les risques liés au travail. La CNSS qui participait à la négociation sur le volet de la sécurité sociale, a assuré de son engagement pour accompagner les travailleurs.


Le rapport de ses travaux a été transmis à la direction générale du travail (DGT) qui, à son tour, a entériné les accords à travers une session de négociation collective du 25 au 27 août 2020. Les différents acteurs devront donc pouvoir appliquer cette convention d’ici fin mars 2021, date à laquelle le moratoire de 06 mois demandé par les employeurs prend fin.

L’UCRB a par ailleurs remercié le gouvernement pour son implication, et leur ministère de tutelle qui a suivi le dossier de bout en bout.

Workplace