Workplace

Transition : une mission d’évaluation de la Cédéao à Ouagadougou

Une mission d’évaluation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) est arrivée mardi dans la capitale burkinabè, Ouagadougou, afin d’évaluer le processus de mise en œuvre de la transition, a annoncé dans la soirée du mardi 17 mai, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur.

Workplace
Annonces
Workplace

Par voie de communiqué, la diplomatie burkinabé a annoncé : « Sitôt arrivée, la mission d’évaluation de la Cédéao a eu une séance de travail en fin d’après-midi avec la partie burkinabè conduite par la ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, Ragnaghnèwendé Olivia Rouamba et le ministre délégué chargé de la Coopération régionale, Karamoko Jean Marie Traoré », sans plus de détails.

L’équipe qui sera rejointe dans les heures qui viennent par la cheffe de la diplomatie ghanéenne, Shirley Ayorkor Botchwey et le président de la commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou, est chargée d’évaluer la situation sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso dans le cadre de la gestion de la Transition, ajoute le communiqué.

Lors de sa conférence des chefs d’Etat ténue le 25 mars dernier à Accra au Ghana, la Cédéao avait sommé le Burkina Faso de fournir une durée raisonnable de la transition au plus tard le 25 avril au risque de s’exposer à des sanctions.

Le Burkina Faso a souhaité disposer d’un délai supplémentaire par rapport à l’échéance du 25 avril 2022 fixée afin de poursuivre les consultations sur diverses questions.

Des militaires ont renversé le 24 janvier dernier l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré, jugeant sa gestion de la situation sécuritaire « inefficace ».

Le Burkina Faso est toujours suspendu des instances de la Cédéao.

Avec l’Agence Anadolu

Workplace