Workplace

Terrorisme : les ressortissants du Centre-Nord réclament une opération militaire d’envergure

Les ressortissants de la région du Centre-Nord, précisément de Dablo, Foubé, Barsalogho, Pensa et Bouroum, dans la province du Sanmatenga, ont animé une conférence de presse ce lundi 09 mai 2021 pour dénoncer la situation sécuritaire que traverse leurs villages, et interpeller le gouvernement sur la question.

Les ressortissants des localités concernées disent observer une dégradation de la situation sécuritaire. A en croire Moumouni Sawadogo, porte-parole des ressortissants, deux des cinq localités sont déjà prises par les terroristes, et la situation n’est guère reluisante dans les autres, notamment sur les tronçons Barsalogho-Kaya et Pensa –Kaya, ou pour rejoindre Bouroum. «Nous voulons qu’il y ait une opération militaire de grande envergure pour déloger tous ces bandits. C’est vrai qu’il y a eu des actions sporadiques, mais ce n’est pas de grande ampleur et de nature à libérer la zone. Si vous faites une intervention et que, dans quelques semaines, les mêmes terroristes sont là encore, ça veut dire que les résultats escomptés ne sont pas atteints », a-t-il déclaré.


Pour ces ressortissants du Centre-Nord, des efforts sont faits, mais ” ce n’est pas suffisant”. ” Pour preuve, Dablo et Foubé se sont vidés, malgré leurs capacités de résilience. Nous demandons encore que des renforts puissent être fournis pour que ces 5 localités retrouvent leur sérénité, et que leurs populations puissent se sentir à l’aise d’y retourner “, a plaidé Moumouni Sawadogo.

Toujours selon le porte-parole des conférenciers, si la situation est si compliquée, c’est que les terroristes sont bien informés. « Je ne le confirme pas, mais c’est comme s’il y a des relais qui leurs sont favorables », a-t-il conclu.

Djamila Kambou

Workplace