Workplace

Tchad : le gouvernement de transition suspend trois pasteurs

Au Tchad, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Mahamat Bechir Cherif, a signé, jeudi, un arrêté portant suspension de trois pasteurs « de toutes activités religieuses » sur l’ensemble du territoire national tchadien « jusqu’à nouvel l’ordre ».

Ces religieux auraient exercé des « activités contraires à leur vocation apolitique », selon les autorités tchadiennes.

Pour rappel, ces trois pasteurs avaient demandé au défunt Idriss Déby d’engager un dialogue avec ceux qui contestaient sa candidature à un 6ème mandat.

A la prise du pouvoir par la junte militaire, ils s’étaient joints aux manifestants pour réclamer le retour à l’ordre constitutionnel.

Leur suspension a été dénoncée par la société civile tchadienne qui crie à l’injustice.

« Le gouvernement de transition montre une fois de plus à travers cet arrêté portant suspension de toutes activités religieuses des trois Hommes de Dieu (pour cause de leur engagement contre le coup d’État du Conseil militaire de transition) qu’il n’est pas prêt pour le dialogue national inclusif », a souligné dans un tweet le Mouvement citoyen Le Temps.

Le Mouvement citoyen a condamné « cette tentative d’intimidation » et a annoncé apporter son soutien à « ces hommes de Dieu engagés contre l’injustice ».

L’ONG Action humanitaire africaine (AHA) a aussi dénoncé la suspension des trois religieux soulignant dans un communiqué que « leur seul tort est celui d’avoir osé demander le retour à l’ordre constitutionnel après le coup d’Etat survenu au Tchad ».

Agence Anadolu

Le titre est de ACTUALITE.BF

Workplace