Workplace

Tchad : l’armée annonce la fin de la guerre contre les rebelles du FACT

L’armée tchadienne a annoncé, dimanche, la fin des opérations militaires au Nord Kanem où elle combattait les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde du Tchad (FACT) depuis le 11 avril.

Le chef d’état-major général des Armées, le Général de corps d’armée Abakar Abdelkerim Daoud, est rentré dimanche matin à N’Djamena, à la tête d’une colonne de l’armée, en provenance des zones d’opérations au Nord Kanem où ont eu lieu des affrontements contre des groupes armés qui ont fait incursion depuis le 11 avril dernier, a indiqué l’armée sur son site.

« Après la guerre contre les mercenaires, l’Armée Nationale Tchadienne est de retour, elle est accueillie triomphalement par la population. c’est le beau temps… Mais c’est une mésaventure pour les mercenaires », s’est félicitée l’armée tchadienne.

L’armée a, en outre, annoncé avoir capturé 156 rebelles et saisi 17 véhicules et cinq armes lourdes. lors des opérations menées dans le Nord Kanem.

Parmi les rebelles faits prisonniers figurent des mineurs âgés de 15 à 16 ans et le commandant des opérations du FACT, Mahdi Béchir, selon la même source.

Le Général Abakar Abdelkerim Daoud qui a supervisé ces derniers jours les opérations de ratissage, a assuré que tout rentrait dans l’ordre.

Il a, en outre, indiqué que des étrangers figurent parmi les rebelles qui ont fait incursion au Tchad, citant notamment des Libyens, des Nigériens et des Soudanais.

Les insurgés du FACT, un groupe formé en 2016 par des officiers militaires dissidents, ont fait irruption le 11 avril dans le nord du Tchad depuis leur base en Libye et commencé à avancer vers la capitale N’Djamena.

Avant d’être vaincus, les rebelles ont mené plusieurs combats contre les forces tchadiennes, c’est lors de ces combats que le président Idriss Déby a été tué.

Agence Anadolu

Workplace