Workplace

Soudan : 36 morts et 32 ​​blessés dans des combats tribaux au Darfour

Les autorités soudanaises ont annoncé, dimanche, que 36 personnes avaient été tuées et 32 ​​autres blessées dans un nouveau conflit tribal dans la région occidentale du Darfour.

L’agence de presse officielle soudanaise a rapporté que “le conflit tribal entre les tribus Fellata (africaine) et Taisha (arabe) dans le sud du Darfour a fait environ 36 morts et 32 ​​blessés des deux côtés”, sans préciser la cause des combats, ni le moment où elles se sont déclenchés.

Et d’ajouter que “le Comité de sécurité de l’État du Darfour-Sud, a décidé, lors de sa réunion d’aujourd’hui, d’envoyer des renforts militaires supplémentaires dans la région afin de poursuivre les auteurs, d’empêcher que l’incident ne se reproduise et de former des comités d’enquête judiciaire”.

À son tour, le maire du Sud-Darfour, Musa Mahdi, a déclaré que “les forces conjointes envoyées par l’État dans les zones de conflit à Um Dafuq (sud-ouest de l’État) ont réussi à séparer les tribus belligérantes, dans le Mandouh, Mirmasa et régions de Mjangari”, selon l’agence officielle.

Plus tôt dans la journée de dimanche, les médias locaux, dont le site d’information “Darfour 24”, ont rapporté que 35 personnes avaient été tuées et des dizaines d’autres blessées dans les combats entre les tribus “Taisha” et “Fellata”, dans la soirée de samedi qui se sont poursuivis jusqu’à dimanche matin.

Et de rapporter d’après des dirigeants de la ville d’Um Dafuq qu'”il n’y a pas de raisons claires aux combats entre les deux tribus, autres que le conflit existant”.

De temps à autre, de nombreuses régions au Darfour sont le théâtre de conflits sanglants entre tribus arabes et africaines, à cause des différends portant sur le territoire, les ressources et le pâturage.

Le 22 janvier, les Nations Unies avaient déclaré qu’au moins 200 personnes avaient été tuées et 240 autres blessées, et environ 116 000 ont été déplacées à la suite d’affrontements tribaux qui ont eu lieu le même mois à Al Geneina, dans l’ouest du Darfour, et à Gereida, dans le sud du Darfour.

Agence Anadolu

Workplace