Workplace

Situation nationale : Eddie Komboïgo dénonce une inaction du gouvernement

Le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) a effectué sa rentrée politique ce mardi 14 septembre 2021 à Ouagadougou. A cette occasion, le chef de file, Eddie Komboigo, s’est exprimé sur la situation nationale jalonnée par de multiples crises.

Dans sa déclaration liminaire, le chef de file de l’opposition politique s’est indigné devant la situation actuelle du pays. «Il ne se passe pas un jour sans qu’il y ait une catastrophe au Burkina. Trop c’est trop! On en a marre», a t-il déclaré.


Eddie Komboïgo a en outre dénoncé l’inaction du gouvernement, et a dit craindre une autre tragédie en devenir. « Encore tant de morts, après le dernier remaniement, et nous sommes impatients de voir les résultats de la stratégie annoncée par le gouvernement pour mettre fin à cette tragédie… Car en plus des cadavres qui continuent de s’empiler, une autre catastrophe semble se dessiner à l’horizon, celle du spectre de la famine ».

Le CFOP a également évoqué la question du dialogue politique. Pour un retour à la table des négociations, il exige au préalable la proposition d’une nouvelle stratégie de sécurisation du territoire et un éclaircissement sur l’état d’avancement du dossier de la Réconciliation nationale.
Eddie Komboïgo a constaté que les lignes n’ont pas bougé sur cette question de réconciliation, neuf (09) mois après la réélection du Président Roch Marc Christian Kaboré. « On a nommé un ministre de la réconciliation, qui court dans les villages et communes, mais on ne sait même pas ce qu’il cherche là-bas», a-t-il déclaré.

Workplace