Workplace

Simon COMPAORE : “Nous sommes loin d’avoir peur d’une marche…”

Le Chef de file de l’Opposition, dans une conférence de presse tenue le 25 juin 2021, appelait la population à une marche sur toute l’étendue du territoire national, pour protester contre la dégradation de la situation sécuritaire et exiger des mesures fortes. Un point de vue que ne partagent pas certaines associations qui se sont réunies en assemblée générale ce vendredi 02 juillet 2021 à la Maison de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre GUINGANE, pour apporter leur soutien au président Roch Marc Christian KABORE et aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS). C’était en présence du président du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), Simon COMPAORE, de Abdoulaye MOSSE, président de la Coordination des mouvements et associations de soutien à Roch Marc Christian KABORE.

Les participants à l’Assemblée générale

Abdoulaye MOSSE, dans son intervention, a d’abord souligné que si le Chef de file de l’Opposition voulait une marche nationale, il devait rester dans le Dialogue Politique. Pour lui, derrière cette marche se cache des intentions politiques. Il a expliqué qu’aujourd’hui au Burkina Faso, ceux-là mêmes qui doivent faire des propositions au président sont en train de reprendre des propos des responsables du MPP pour une manipulation de la population. « Je dis non! Nous ne sommes pas inscrits dans une logique de violence. Je vous demande de rester chez vous. Cette marche, c’est comme le COVID. Eloignez-vous du COVID en restant chez vous! », a-t-il conseillé. M. MOSSE a ajouté que le jour où l’Opposition et la Majorité initieront une marche, ils appelleront les populations à y prendre part.

Pour le président du MPP, Simon COMPAORE, l’heure n’est pas au discours, mais plutôt à l’action concrète pour faire bloc derrière le président du Faso qui est aussi le ministre de la défense. Selon lui, en temps de guerre, lorsqu’un président décide d’assumer la direction de la défense nationale, cela veut dire que c’est la fin du calvaire. «Nous n’allons pas tomber dans la diversion. Ce que Eddie KOMBOIGO et ses camarades font, c’est de la diversion. Sinon, qui a construit le marché de Rood-Wooko ? C’est nous… Alors, ce qui s’est passé hier et avant-hier, c’est de la poudre aux yeux », a-t-il déclaré.

Le président du parti au pouvoir a appelé ses militants à se concentrer sur l’essentiel, à savoir, soutenir le président KABORE.  « On peut être une seule personne et mettre du feu à toute une forêt. C’est pourquoi nous nous mobilisons pour ne pas qu’il y ait des pyromanes quelque part pour mettre le feu à la forêt sans qu’on ne sache. Notre maître-mot, c’est l’appel à la vigilance, à la mobilisation », a expliqué Simon COMPAORE.

M. COMPAORE a terminé en appelant les présidents et membres des différentes associations à vaquer à leurs occupations le jour de la marche.

Workplace