Workplace

Sénégal : plusieurs localités inondées suite à de fortes pluies

Plusieurs localités du Sénégal font face à des inondations suite aux fortes précipitations enregistrées ces derniers jours, a constaté le correspondant de l’Agence Anadolu à Dakar.

Workplace
Annonces
Workplace

Même si aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée suite à ces pluies diluviennes, les dégâts sont nombreux, surtout dans la banlieue dakaroise régulièrement confrontée à de graves inondations.

« Sur la semaine du 13 au 20 août, on voit qu’à part Dakar Yoff, Gorée et Dakar Plateau qui ont moins de 150 mm, toutes les autres stations ont dépassé 150mm. Ce qui a fait qu’on a eu la situation d’inondation », a relevé, à ce propos, lundi, Ousmane Ndiaye, membre de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim).

Une situation qui a conduit l’État à déclencher, samedi, le plan national d’organisation des secours (Orsec) pour soulager les populations des zones sinistrées.

« Les fortes pluies enregistrées ces derniers jours sur le territoire national ont provoqué des inondations dans plusieurs localités du pays, causant ainsi des désagréments aux populations », a expliqué le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome pour motiver la mesure.

Diome, qui coordonne ce plan national qui comprend notamment le pompage des eaux et le recasement temporaire des sinistrés dans des écoles et autres sites publics, a, d’ailleurs, effectué dimanche une visite des zones inondées de la banlieue dakaroise.

« On s’attend à une efficacité dans l’action publique. Les groupes opérationnels devront entrer en jeu et l’organisation des secours sous la direction de la brigade nationale des sapeurs-pompiers ne devra pas tarder », a insisté Diome, assurant que 150 motopompes et une cinquantaine de camions hydrocureurs vont être mis à profit pour l’évacuation des eaux pour la banlieue dakaroise.

Révoltés par cette situation qui revient à chaque hivernage, des habitants de la banlieue notamment à Keur Massar, Diacksao, Diamaguène ont improvisé des manifestations. L’autoroute à péage et la route nationale ont été bloquées pendant des heures par des centaines de jeunes exigeant une résolution définitive du problème.

« C’est la 8ème fois que le plan Orsec est déclenché sous Macky Sall», a décrié pour sa part Abdou Bara Mbacké, député de l’opposition, s’exprimant dimanche sur les ondes d’une radio privée dakaroise.

« Nous exigeons une enquête parlementaire sur les milliards du programme décennal de gestion des inondations lancé il y a neuf ans et qui n’ont, en rien, pu résoudre la question des inondations », a-t-il encore relevé.

En effet, à son accession à la tête du pays en 2012, le président Macky Sall avait lancé le programme décennal de gestion des inondations (PDGI) avec un budget de 766 milliards 988 millions francs CFA( 1 milliard 368 millions de dollars US) pour une solution définitive à ce problème récurrent.

Dans une déclaration faite au mois de juin, le ministre des Finances, Abdoulaye Daouda Diallo annonçait que plus de 511 milliards de francs CFA(911 millions de dollars US) avaient déjà été dépensés dans le cadre du PDGI.

Agence Anadolu

Workplace