Workplace

Sécurité routière : des conducteurs de tricycles reçoivent des formations

L’Association Nationale des Conducteurs de Tricycles a organisé une journée de sensibilisation et d’échanges sur les conditions d’exploitation du tricycle et le civisme, au profit de ses membres. C’était dans la matinée de ce jeudi 26 août 2021 à la Maison de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané de Ouagadougou.

Cette journée de sensibilisation était placée sous le patronage de Armand Pierre Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou; et sous le parrainage de Salif Tiemtoré, ministre de la jeunesse, et de Abdoul Karim Sango, conseiller spécial du président du Faso.

Selon le président de l’Association, Alassane Ouédraogo, ce sont au total  42 000 tricycles immatriculés qui ont été recensés au Burkina. Ces engins permettant de générer 84.000 emplois, a-t-il ajouté.
M. Ouédraogo a expliqué que cette formation permettra de diminuer un tant soit peu les accidents de circulation.
Il a par ailleurs posé un certain nombre de doléances au maire de Ouagadougou. Ce sont notamment la réduction des taxes de stationnement de 10.000 Francs par an à 6200 Francs par an, la révision de l’heure limite de circulation des tricycles qui sont en règle vis-à-vis de la loi jusqu’à 22 heures, et la subvention  de 200 permis de conduire au profit des membres, à hauteur de 4 millions de Francs CFA.
Alassane Ouedraogo a terminé en invitant les conducteurs d’engins à trois roues à plus de responsabilité.

Quant au maire de la commune de Ouagadougou, il a tenu, dans un premier temps, à remercier les responsables de cette association pour l’initiative de la formation et sa désignation en tant que parrain. Il a promis de mettre tout en oeuvre pour que ces conducteurs travaillent dans de bonnes conditions, s’ils sont en règle.

<< il y a des gens parmi vous qui ne payent, ni les taxes, ni les impôts. Ce qui leur permet de transporter parfois des marchandises à moindre coût. Par contre, vous qui payez les taxes, vous ne pouvez pas vous permettre cela. Ce qui aura un impact sur votre activité. Alors, ne laissez pas ces gens-là vous nuire!>>, a consseillé le bourgmestre de Ouaga à ses filleuils.


M. Béouindé a indiqué que ses collaborateurs de la mairie ont promis de donner une contribution de trois milliions de francs FCFA  pour la subvention des permis de conduire.


<< A partir d’aujourd’hui, vous, conducteurs de tricycles, et la Police municipale, formez une famille! Vous devez travailler en parfaite harmonie. Si vous constatez des cas suspects dans l’exercice de vos activités, n’hésitez pas à alerter la police >>, a  ajouté le maire de Ouagadougou.

Abdoul Karim Sango a, lui aussi, remercié les responsables des conducteurs de tricycles de l’avoir associé à cette activité. Il a promis de transmettre les doléances des conducteurs au président Roch Kaboré. Il s’est également engagé à plaider afin que le nombre de permis subventionnés soit augmenté à 300.

Workplace