Workplace

Salubrité : le gouvernement explique les contours de l’opération “mana-mana”

Ce lundi 25 avril 2022, le gouvernement a mené une opération de communication sur les journées nationales de salubrité dénommées « opération mana-mana : mon acte patriotique pour ma ville». C’était à travers une conférence de presse animée principalement par Abdoul Wabou Drabo, le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, au Centre d’Evaluation et de Formation Professionnelle de Ouagadougou (CEFPO).


C’est sur toute l’étendue du territoire national que cette opération va se dérouler, grâce à la mise en place de comités au niveau des ministères et institutions, des régions, des provinces, des arrondissements et villages, pour renforcer l’engagement citoyen des jeunes. La population est invitée à mener ces actions dans les quartiers, les “six-mètres”… « Le souhait est que l’opération se déroule dans les quartiers. Beaucoup de familles disposent de poubelles entreposées devant leurs portes. Par une action de solidarité, les uns et les autres vont ramasser les sachets et morceaux de fils de fer, et utiliser ces poubelles », a déclaré le ministre.

Wabou Drabo

Pour ce faire, le gouvernement entend d’abord sensibiliser la population. « Nous allons inviter les jeunes, les influenceurs et les activistes à s’approprier l’opération pour en faire une réussite », a confié Wabou Drabo.

La cérémonie officielle du lancement de l’opération mana-mana aura lieu le 30 avril prochain à Ouagadougou, et sera placée sous le patronage du Président du Faso.


Pour la réussite du projet, et pour mieux assainir le cadre de vie, le gouvernement entend associer chaque composante de la société, pour une vision intégrée du ramassage. Il s’agit, entre autres, des gouverneurs, de la société civile, des religieux, de la jeunesse, de la Brigade verte, de la Police municipale, des Forces de défense et de sécurité.

Pour le ministre, il n’est pas question de donner de l’argent ou du matériel à qui que ce soit pour ce projet. « Le patriotisme et l’engagement sont des valeurs qui ne se marchandent pas… Ça va permettre aux gens qui vivent dans le même espace de se frotter, de se connaître, et d’engager davantage des dialogues entre eux », a-t-il conclu.


Djamila Kambou

Workplace