Workplace

Sahel : une dizaine de personnes tuées à Markoy, trois autres enlevées à Dori

Une dizaine de civils ont été tués par des terroristes mercredi à Markoy, dans l’Oudalan, région du Sahel. Dans la même nuit de mercredi, l’inspecteur, chef de la circonscription d’éducation de base (CCEB) de Seytenga et ses deux enfants ont été enlevés par des hommes armés à Dori, capitale du Sahel.

La dizaine de civils de Markoy ont été tués dans une attaque qui a également fait plusieurs blessés, selon l’Agence Anadolu.

D’après l’AIB, le rapt de l’enseignant et de ses deux enfants a eu lieu à Wendou, quartier situé au nord-ouest de la ville de Dori. Les kidnappeurs ont utilisé le véhicule personnel de l’intéressé pour le transporter avec ses enfants vers une direction inconnue, précise l’AIB.

Plus de 2000 militaires et civils ont été tués, 3683 établissements scolaires fermés – soit 14% des structures éducatives- plus d’une centaine de structures sanitaires fermées et 1 814 283 déplacés internes ont été recensés, à cause des attaques terroristes au Burkina, depuis 2015, selon les autorités.

Avec l’AIB et Anadolu

Workplace