Workplace

Réconciliation nationale : le ministre DIABRE assure qu’il n’y aura pas d’impunité

Ce lundi 22 février, le Ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, M. Zéphirin DIABRE, a reçu la visite d’une délégation des émirs du Sahel. Ces chefs coutumiers sont allés parler de paix et de réconciliation avec le ministre DIABRE.

Au sortir de l’audience, l’Emir du Liptako, Ousmane Amirou DICKO, a déclaré à la presse que la réconciliation nationale concerne tous les Burkinabè : « Tout le monde porteur d’une responsabilité dans cette réconciliation ».  

Le ministre Zéphirin DIABRE a, lui, rappelé que la réconciliation va au-delà des questions politiques, et englobe les questions de vivre-ensemble entre les communautés, de de relations des citoyens avec l’Etat central. Zéphirin DIABRE a réaffirmé que la voie choisie pour la réconciliation est le triptyque vérité-justice-réconciliation. “L’impunité ne sera pas acceptée”, a t-il assuré, tout en affirmant qu’il faut éviter de retomber dans les erreurs.

Le Ministre d’Etat a confié à la presse qu’après ces concertations, il y aura des rencontres à l’échelle des régions et des provinces.

Workplace