Workplace

Protection des données personnelles : le CIFDHA prescrit la bonne formule aux médias

Le Centre d’Information et de Formation en matière de Droits Humains en Afrique (CIFDHA), en partenariat avec l’Association des Utilisateurs des TIC (ASUTIC), et l’appui de la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL), a organisé un atelier de formation à l’intention des web-journalistes burkinabè. Cet atelier, qui s’est tenu ce 19 juin 2021 à Ouagadougou, a réuni plus d’une dizaine de journalistes autour de la problématique de la protection des données personnelles.

Workplace
Annonces
Workplace


«Renforcement de la protection des données personnelles» : c’est autour de ce thème que les journalistes de 13 organes de presse en ligne ont suivi la formation. Cet atelier s’inscrit dans un programme global mené par le CIFDHA, visant à renforcer la protection des données personnelles au Burkina Faso. Il a pour objectif, entre autres, d’améliorer la compréhension des Burkinabè du droit à la protection des données personnelles et ses enjeux. Pour ce faire, plusieurs activités (études, sondages, plaidoyers, rapports) ont été entreprises. Un accent est également mis sur le volet sensibilisation des populations. C’est dans ce sens que la formation a été initiée au profit des professionnels des médias en ligne qui sont exposés aux risques liés aux données personnelles.


Pour l’occasion, deux modules ont été dispensés aux participants. Il s’agit premièrement des notions sur le droit de protection des données personnelles, et des missions et attributions de l’organe de protection du Burkina Faso, qui est la CIL. Madame Herberte DABIRE du CIL a fait un exposé détaillé sur la question.

Le deuxième module, développé par Sawdate SAWADOGO du CIFDHA, parle des bonnes pratiques en matière de TIC pour la protection des données personnelles sur Internet et les réseaux sociaux.

Inoussa KAFANDO s’adressant aux participants


Inoussa KAFANDO Directeur exécutif du CIFDHA, s’est dit satisfait de la participation massive des journalistes. Il a par ailleurs indiqué que les hommes de médias, étant des potentiels vecteurs des bonnes pratiques en matière de protection des données personnelles, il était nécessaire qu’ils soient convenablement outillés pour jouer ce rôle.


En rappel, le Centre d’Information et de Formation en matière de Droits Humains en Afrique (CIFDHA) a été créé en 2009 à l’initiative de jeunes du Burkina Faso, désireux de stimuler le militantisme, l’implication et l’engagement des citoyens en faveur des droits humains.

Workplace