Workplace

Présidentielle au Niger : qui de BAZOUM et de OUSMANE pour succéder à ISSOUFOU?

Les électeurs du Niger retournent aux urnes ce dimanche 21 février pour le second tour de l’élection présidentielle. 7,4 millions d’électeurs auront à choisir entre le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum, (39,3% au premier tour) et l’ancien président Mahamane Ousmane, (16,9% au premier tour).

M. Bazoum a le soutien des candidats qui sont arrivés troisième et quatrième au premier tour, tandis que Ousmane compte sur le soutien d’une coalition de 18 partis d’opposition, dont celui du poids lourd Hama Amadou (interdit de se présenter) qui l’avait soutenu dès le premier tour.

En termes de moyens et de jeux d’alliances, Bazoum part favori par rapport à Ousmane. En effet, il a réussi à rallier à sa cause des partis qui avaient combattu sa candidature, l’accusant d’être de nationalité libyenne. À cela, il convient d’ajouter le soutien du président sortant et de son réseau de soutien.

Selon la presse nigérienne, les 26 000 bureaux de votes sont ouverts depuis 8 h et fermeront à 19 h.

Le président Mahamadou Issoufou quittera son poste après ses deux mandats, conformément à la Constitution. La passation du pouvoir après cette élection est donc inédite dans l’histoire du Niger entre deux présidents élus démocratiquement.

Workplace