Workplace

Politique : 5 partis se mettent “ensemble pour le Faso”

L’Alliance Panafricaine pour la Refondation/Tiligré (APR/Tiligré), le Mouvement SENS, Le Parti de la Renaissance Nationale (PAREN), le Parti pour la Démocratie et le Socialisme/Metba (PDS/Metba), et les Progressistes Unis pour le Renouveau (PUR) se sont coalisés pour lancer une nouvelle alliance dénommée « Ensemble Pour le Faso ». L’annonce a été faite à l’occasion d’une conférence de presse ce jeudi 12 mai 2022 au Centre National de Presse Norbert Zongo de Ouagadougou.

« Notre alliance n’est pas motivée par la mauvaise gouvernance ou le terrorisme. Nous sommes remontés dans le constat sur l’échec de tous les systèmes depuis longtemps, parce que ce sont des systèmes hors sols qui n’ont aucun encrage sur nos réalités, et notre objectif est de proposer un nouveau projet politique alternatif. C’est co-construire un projet politique avec le peuple », a déclaré Guy Hervé Kam, Coordinateur du Mouvement SENS.

Formant donc une nouvelle infrastructure politique, ces partis prévoient une présidence tournante chaque mois. Ils notent cependant que cette nouvelle alliance n’est pas née à partir du coup d’Etat du 24 janvier dernier. « C’est bien pendant que le MPP était au pouvoir que nous avons constaté qu’il fallait absolument changer de paradigme. Nous avons vu la nécessité de nous mettre ensemble pour construire une politique pour sauver ce peuple », a expliqué Zakaria Soulga, président de l’APR/Tiligré. Dans le même sens, Abdoul Karim Sango, président du PAREN, a ajouté : «  Nous avons notre part de responsabilité, nous avons opéré notre autocritique de cette situation, et nous estimons qu’il faut que nous nous organisions mieux, pour ne plus nous retrouver dans cette gouvernance».

Sur la question de la lutte contre le terrorisme, la nouvelle alliance dit n’avoir pas de formule magique. Cependant, ses membres pensent que cette crise sécuritaire est la résultante de l’échec des programmes des gouvernance. « Si on avait un bon programme de développement et une gouvernance vertueuse dans notre pays, on n’en serait pas là, et notre proposition va dans le sens de l’amélioration de la gouvernance économique, sécuritaire et social, pour lutter contre le terrorisme », a laissé entendre Aziz Diallo du PDS/Metba.


Djamila Kambou

Workplace